Tour de France : le tour de force de Rodriguez

L'Espagnol Joaquim Rodriguez lors du Criterium du Dauphiné. [ERIC FEFERBERG / AFP]

Joaquim Rodriguez a enlevé, lundi, la 3e étape du Tour de France au sommet du mur de Huy (Belgique) devant Chris Froome. Le Britannique est le nouveau porteur du maillot jaune, ôté des épaules de Fabian Cancellara impliqué d’une chute spectaculaire à 60 kilomètres de l’arrivée.

 

Le mur de Huy n’avait pas de secret pour lui. Joaquim Rodriguez a dompté d’une main de maitre, ce lundi, la très redoutée montée finale de la 3e étape du Tour de France, empruntée à l’arrivée de la Flèche Wallonne.

Une Classique où "Purito" s’est souvent signalé avec notamment une victoire en 2012. L’Espagnol a usé de son expérience pour devancer sur la ligne d’arrivée Chris Froome.

 

Un message fort

Mais le lauréat de l’édition 2013 s’est consolé avec le maillot jaune délesté des épaules de Fabian Cancellara. Le Suisse a été pris dans une chute spectaculaire d’une vingtaine de coureurs à moins de 60 kilomètres de l’arrivée, qui a provoqué l’interruption de la course pendant près d’un quart d’heure et les premiers abandons sur cette Grande Boucle, et n’a pu défendre ses chances de conserver sa tunique de leader.

Cette prise de pouvoir du Britannique est un premier message fort envoyé à ses concurrents. Elle intervient surtout la veille de l’étape sur les pavés,  qui avait été le théâtre de son abandon l’année dernière. "Je n’ai pas peur des pavés, mais tout peut arriver", a confié Froome. Et il en sait quelque chose.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles