Tour de France : l'heure des sprinteurs ?

La ligne droite finale de près de 500 mètres devrait faire leur bonheur.[DOUG PENSINGER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

La 5e étape du Tour de France, ce mercredi, est promise à un sprinteur. Et les prétendants à la victoire à Amiens sont nombreux avec André Greipel, Mark Cavendish, Peter Sagan, Alexander Kristoff, et surtout Nacer Bouhanni.

 

La ligne droite finale de près de 500 mètres devrait faire leur bonheur. Depuis le départ, samedi à Utrecht (Pays-Bas), les sprinteurs n’ont eu que trop peu d’occasions de se mettre en évidence et ils doivent commencer à avoir des fourmis dans les jambes.

Mais la 5e étape, la première entièrement parcourue sur le sol français ce mercredi entre Arras et Amiens (189,5 kilomètres), est un terrain propice à la première grande explication entre les grosses cuisses du peloton.

 

De nombreux candidats à la victoire

Et les candidats à la victoire dans la préfecture de la Somme sont nombreux avec André Greipel, vainqueur à Zélande (2e étape) et détenteur de maillot vert, Mark Cavendish, 25 succès sur la Grande Boucle, Peter Sagan, meilleur sprinteur l’année dernière, Alexander Kristoff, mais aussi Nacer Bouhanni.

Le Français, victime d’une lourde chute aux championnats de France, a fait une croix sur la tunique verte et concentre désormais tous ses efforts sur "une victoire d’étape." Le plus tôt serait le mieux, car les opportunités seront rares par la suite.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles