Tour de France : que font les coureurs de leur jour de repos ?

Chris Froome profite de sa première journée de repos sur le Tour de France 2015. [ERIC FEFERBERG / AFP]

Ce lundi 13 juillet, les coureurs du Tour de France profitent à Pau de leur premier jour de repos. Certains s'adonnent à des balades, profitent de leur famille, ou s'autorisent la dégustation d'un verre de vin, mais pas question pour autant de négliger leur entraînement. 

 

C'est à Pau, la ville d'Henri IV, que les coureurs du Tour de France passent leur première journée de repos ce lundi 13 juillet. Une pause bien méritée avant d'attaquer la 10e étape du Tour de France, le jour de la fête nationale, entre Tarbes et La Pierre-Saint-Martin.

Beaucoup d'entre eux profitent de cette journée pour recharger les batteries. Cependant, pas de grasses matinées ou de longues siestes, les cyclistes étant dans l'obligation, sur ordre de leur équipe, de continuer à rouler un minimum de 80 kilomètres, soit une demi-étape. Dans le jargon du cyclisme on appelle cela un "repos actif".

 

Entraînement le matin et un après-midi libre

Pierre-Luc Périchon, coureur de l'équipe Bretagne-Séché Environnement, interrogé à l'antenne d'Europe 1, explique pourquoi les coureurs continuent de s'entraîner même lors de cette journée de repos. "C'est pour ne pas s'arrêter, parce que l'organisme a pris l'habitude de faire du vélo tous les jours, donc on ne peut pas couper complètement. Ce serait ensuite trop dur de reprendre", affirme-t-il

Cet entraînement a lieu en général le matin. Dans l'après-midi, beaucoup sont les coureurs qui s'accordent une sieste ou passent du temps en famille. D'autres comme le maillot jaune Chris Froome ou André Greipel, en profitent pour prendre un verre… Des balades dans la ville sont également au programme de la journée ou des séances de cryothérapie et des massages, pour ceux dont le corps a souffert au cours des neuf premières étapes. 

 

 

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles