Premier bombardement russe près de Homs

Un avion de chasse de l'armée russe dans le ciel de Moscou, le 27 août 2013 [Kirill Kudryavtsev / AFP/Archives] Un avion de chasse de l'armée russe dans le ciel de Moscou, le 27 août 2013 [Kirill Kudryavtsev / AFP/Archives]

L'aviation russe a procédé à ses premières frappes en Syrie, détruisant notamment des "équipements militaires" et des "stocks d'armes et de munitions" du groupe Etat islamique, a annoncé mercredi le ministère russe de la Défense.

 

"Conformément à la décision du commandant en chef des forces armées Vladimir Poutine, nos avions ont mené une opération aérienne et réalisé des frappes de précision sur des cibles au sol des terroristes du groupe Etat islamique en Syrie", a déclaré le général Igor Konachenkov, porte-parole du ministère de la Défense, cité par les agences russes.

Le président Vladimir Poutine a justifié mercredi les frappes aériennes russes en Syrie, affirmant qu'il fallait prendre de vitesse les jihadistes en les frappant sur les territoires déjà sous leur contrôle avant "qu'ils arrivent chez nous". "Le seul moyen de lutter efficacement contre le terrorisme international - en Syrie comme sur les territoires voisins - (...) est de prendre de vitesse, de lutter et de détruire les combattants et les terroristes sur les territoires qu'ils contrôlent et ne pas attendre qu'il arrivent chez nous", a déclaré M. Poutine, selon des propos retransmis à la télévision russe.

Vous aimerez aussi

Energie EPR de Flamanville : coup dur pour la filière nucléaire française
Des visiteurs du salon du Bourget devant le moteur d'un Airbus A330 MRTT, le 18 juin 2019 [ERIC PIERMONT / AFP]
Aéronautique Commandes en retrait au Bourget, dominé par la crise chez Boeing et l'environnement
Jacques Rançon le 26 mars 2018 au tribunal de Perpignan [RAYMOND ROIG / AFP/Archives]
Justice Rançon avoue le viol et l'assassinat d'Isabelle Mesnage et est mis en examen

Ailleurs sur le web

Derniers articles