COP21 : François Hollande attend que la Chine "dialogue" avec les pays hésitants

François Hollande le 3 novembre 2015 à Pékin [JASON LEE / POOL/AFP] François Hollande le 3 novembre 2015 à Pékin [JASON LEE / POOL/AFP]

Le président François Hollande a déclaré mardi qu'il attendait de la Chine qu'elle "dialogue" avec les pays hésitants à s'engager pour parvenir à un accord à la conférence de l'ONU à Paris, après la déclaration sino-française sur le climat.

"J'attends de la Chine qu'elle puisse à partir de la déclaration commune faire un travail de dialogue, de conviction, auprès d'un certain nombre de pays pour que l'accord puisse être trouvé", a déclaré le président français lors d'une conférence de presse à Pékin.

Concernant Areva, François Hollande a jugé qu'il était "assez naturel" d'associer des Chinois à une recapitalisation, tout en affirmant que l'Etat français prendrait "lui-même ses responsabilités" dans cette recapitalisation.

"Nous souhaitions que les capitaux chinois puissent être dans Areva (...). Dès lors que la Chine est un partenaire, puisque nous construisons ensemble des centrales nucléaires, il était assez naturel de les associer à la restructuration" de l'entreprise, a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Pékin.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles