Assange se rendra à la police britannique en cas d'arbitrage défavorable de l'ONU

Le fondateur de Wikileaks Julian Assange lors d'une téléconférence à Buenos Aires, le 9 septembre 2015 [JUAN MABROMATA / AFP/Archives] Le fondateur de Wikileaks Julian Assange lors d'une téléconférence à Buenos Aires, le 9 septembre 2015 [JUAN MABROMATA / AFP/Archives]

Le fondateur de WikiLeaks Julian Assange, réfugié à l'ambassade d'Equateur à Londres depuis 2012, a annoncé jeudi qu'il se rendra à la police britannique en cas d'arbitrage défavorable d'un groupe de travail de l'ONU sur la détention arbitraire.

"Si l'ONU annonce demain que j'ai perdu mon affaire contre le Royaume-Uni et la Suède, je sortirai de l'ambassade vendredi à midi pour être arrêté par la police britannique", a déclaré dans un communiqué M. Assange, visé par un mandat d'arrêt européen pour un viol qui aurait été commis dans la région de Stockholm en août 2010.

Vous aimerez aussi

Neymar, avec son fils Davi Lucca, accorde un entretien à l'AFP, le 21 juillet 2018 à Praia Grande, près de Sao Paulo  [Miguel SCHINCARIOL / AFP]
Neymar à l'AFP: "Je ne voulais plus voir de ballon" après le Mondial
Sergio Marchionne (g), alors PDG du groupe Fiat Chrysler (FCA), aux côtés de John Elkann (d) lors d'une conférence de presse à Balocco, en Italie, le 1er juin 2018 [Piero CRUCIATTI / AFP]
Changement de pilote chez Fiat et Ferrari avec le départ précipité de Marchionne
Photo en date du 13 décembre 2016 montrant Emmanuel Macron (C), à l'époque candidat à la présidentielle, précédé par son garde du corps Alexandre Benalla (D), dans une librairie de Bordeaux [NICOLAS TUCAT / AFP/Archives]
Affaire Benalla: Macron toujours silencieux, la pression monte

Ailleurs sur le web

Derniers articles