Interpol rejoint la coalition contre Daesh

Le siège d'Interpol pour l'innovation, à Singapour, le 13 avril 2015 [ROSLAN RAHMAN / AFP/Archives] Le siège d'Interpol pour l'innovation, à Singapour, le 13 avril 2015 [ROSLAN RAHMAN / AFP/Archives]

Interpol a rejoint la coalition internationale contre Daesh pour "endiguer le flot de combattants étrangers" et "stopper son financement", a indiqué l'organisation de coopération policière internationale, vendredi.

Interpol aura un rôle de "catalyseur" dans la dimension policière de la lutte contre Daesh, a déclaré jeudi son secrétaire général, Jürgen Stock, lors d'une réunion à Washington des ministres des Affaires étrangères et de la Défense de la coalition internationale, selon des propos rapportés dans un communiqué diffusé par l'organisation internationale basée à Lyon.

A lire aussi : Daesh menace Marseille dans une vidéo, une première

"Partager (des informations) via Interpol, revient à étendre le périmètre de la sécurité nationale", a affirmé M. Stock. "L'une des clés est de construire un pont entre la zone de conflit - où est situé le coeur de Daesh - et les services de police à l'étranger où Daesh radicalise et frappe".

Démanteler des réseaux de recrutement jihadistes

Selon M. Stock, la coopération entre Interpol et le Département de la Défense américain a ainsi permis de démanteler des réseaux de recrutement jihadistes et de localiser des "combattants terroristes étrangers" en transformant des informations déclassifiées en provenance des champs de bataille afghan ou irakien en "inestimables pistes d'enquête" à l'étranger.

"Dupliquer cette approche contre Daesh permettrait d'accroître considérablement le succès des enquêtes à l'encontre des groupes affiliés partout dans le monde", a poursuivi le patron d'Interpol. "Trop souvent, les efforts des services doivent s'arrêter aux portes des zones de conflit", a-t-il complété.

M. Stock a précisé que des informations concernant plus de 7.500 combattants étrangers étaient déjà partagées par 60 Etats-membres via Interpol. Menée depuis deux ans par les Etats-Unis, la coalition internationale contre le groupe ultra-radical sunnite comprend 66 membres.Etat islamique

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles