Équipementier

«Annecy Design Center» : visite au coeur de l'innovation chez Salomon

Les secrets de l'entreprise française Salomon sont bien gardés... dans un immense entrepôt de 33.500 m2, situé à Metz-Tessy, en Haute-Savoie (74), et renommé l'«Annecy Design Center». En plus d'être le siège historique et le centre névralgique de la marque, c'est aussi là que sont imaginés tous les prototypes, avant d'être envoyés en fabrication. Visite dans l'antre de l'innovation.[© F. Largeault / Salomon]
Connu pour ses skis et ses chaussures de ski, Salomon est en effet le leader mondial de l'équipement de sports d'hiver. A l'«Annecy Desing Center», chaque geste est millimétré, car au-delà des prototypes, ce sont également les équipements de grands noms de la discipline, sponsorisés par Salomon, qui y sont fabriqués. [© F. Largeault / Salomon]
L'un des passages incontournables de la visite de l'«Annecy Design Center» est à l'atelier bois. Les skis y sont fabriqués autour d'un noyau, à la fois ultra-résistant et assez souple pour assurer les coups et rebonds. Un travail d'orfèvre d'abord réalisé en France. [© F. Largeault / Salomon]
En toute confidentialité, l'«Annecy Design Center» est aussi le lieu par excellence où les ingénieurs Salomon testent les produits et les comparent à la concurrence. En toute discrétion, des chaussures, des masques ou encore des chaussettes sont enfermés dans des immenses frigos, où ils subissent des conditions extrêmes de chaleur ou de froid. L'occasion d'étudier de près leur capacité de résistance, avant leur commercialisation. [© F. Largeault / Salomon]
Un savoir-faire unique donc, boosté ces dernières années autour de deux/ trois produits phares. A l'instar de la chaussure de ski thermo-formée qui épouse parfaitement le contour du pied du skieur et est ainsi fabriquée quasi sur-mesure. Dans un premier temps, celle-ci est chauffée autour du pied, puis est tout de suite mise au froid, afin de «figer» la forme et qu'elle devienne ainsi définitive. [© F. Largeault / Salomon]
Chaque chaussure est d'abord moulée autour d'une forme réalisée en 3D par d'immenses machines «dernier cri». Pour travailler dans cette partie de l'atelier, il faut porter des bouchons d'oreille et laisser faire les robots, commandés par ordinateurs. [© F. Largeault / Salomon]
Les prototypes sont ici fabriqués à la chaine, avant d'être vérifiés et approuvés. Ils seront ensuite testés sur terrain réel par les athlètes Salomon, sur les compétitions du monde entier. Ainsi essayés puis optimisés pour l'ensemble des pratiquants, ils peuvent enfin être commercialisés. [© F. Largeault / Salomon]
En quelques minutes seulement, la coque des chaussures de ski est ainsi fabriquée de toutes pièces par cette machine spécialisée. L'ingénieur n'a plus qu'à vérifier la qualité, puis doit séparer les deux chaussures. Un process ensuite exporté vers les usines, situées dans le monde entier. [© F. Largeault / Salomon]
L'entreprise française développe également son savoir-faire autour du running, et plus particulièrement dans le domaine très spécifique du trail. Partis du postulat que «72 % des coureurs préféraient courir dans la nature», les ingénieurs Salomon ont ainsi peaufiné leurs équipements outdoor. Et leur force réside dans leur capacité à «équiper tout le monde de la tête aux pieds». [© F. Largeault / Salomon]
Avec ce nouveau leitmotiv #TimeToPlay, Salomon veut faire ressortir l'enfant qui est en chacun de nous et se fixe comme mission d'utiliser l'outdoor comme immense terrain de jeu(x). «Notre raison d'être est de reconnecter les gens avec la nature en leur disant d'aller jouer dehors», explique-t-on à l'«Annecy Design Center». Pour cela, ils ont même inventer le terme de «Playoneers», contraction anglaise de «joueurs» et de «pionniers». [© F. Largeault / Salomon]