Disparition

En images : Les défilés les plus spectaculaires de Karl Lagerfeld

Le styliste allemand Karl Lagerfeld, icône planétaire de la mode, est mort le mardi 19 février 2019 à l'âge de 85 ans. Créateur de génie, il était également connu pour ses défilés aux mises en scène spectaculaires. Directeur artistique de Chanel pendant trente-six ans, il avait pris pour habitude d'organiser les défilés de la maison au Grand Palais au cours de ces dernières années. En mars 2017, il avait notamment eu l'idée de faire décoller sur quelques mètres une impressionnante fusée siglée Chanel. [Patrick KOVARIK / AFP]
En 1952, celui qui allait devenir le «Kaiser» de la mode quitte son Allemagne natale avec sa mère et s'installe à Paris. La capitale française ne cessera dès lors d'être une source d'inspiration pour les décors de ses emblématiques défilés. Comme ici, en juillet 2017, où une Tour Eiffel de 45 mètres de haut - au sommet plongé dans la brume - est installée sous la nef du Grand Palais. [FRANCOIS GUILLOT / AFP]
Pour la collection prêt-à-porter printemps été 2010, présentée en octobre 2009, c'est une extravagante maison champêtre qui avait eu l'honneur du Grand Palais. [AFP / PHOTO PATRICK KOVARIK]
Pour le défilé Chanel automne-hiver 2013-2014, le 5 mars 2013, les mannequins défilaient autour d'un gigantesque globe terrestre indiquant les magasins de la marque. [AFP PHOTO/PATRICK KOVARIK]
Avec Karl Lagerfeld, Chanel a considérablement renforcé son engagement auprès des métiers d'art avec «Paris-Rome», un événement annuel pour mettre à l'honneur le savoir-faire de ses artisans. Une façon aussi de rendre hommage à Gabrielle «Coco» Chanel, créatrice de la maison, qui dès le début de l'aventure, a pris le soin de collaborer avec les plus grands artisans de son époque tels le bottier Massaro pour la production de ses souliers bicolores, l'orfèvre joaillier Goossens pour ses bijoux fantaisie baroques ou encore le spécialiste de la fleur en tissu, Lemarié. A l'image, une mannequin défile dans les studios de Cinecitta, à Rome, le 1er décembre 2015, pour le 12e «Paris-Rome». [AFP PHOTO / GABRIEL BOUYS].
Retour au Grand Palais où pour son dernier défilé de prêt-à-porter pour Chanel, celui consacré à la saison printemps-été 2019, Karl Lagerfeld avait eu l'idée géniale de créer une plage plus vraie que nature pour présenter la collection. [Bertrand GUAY / AFP].
Pour le défilé automne-hiver 2014/2015, le 4 mars 2014, Karl Lagerfeld avait frappé très fort en recréant un supermarché au Grand Palais. En attendant le début du défilé, les rares invités privilégiés pouvaient notamment se prendre en photo devant des boîtes de conserves, dans le rayon alcool, ou encore derrière un chariot de courses. Tous les produits étant estampillés Chanel. L'eau minérale avait malicieusement été rebaptisée «Eau de Chanel» et la boîte de mouchoirs «Les chagrins de Gabrielle». [PATRICK KOVARIK / AFP].
Le Grand Palais reconverti en l'aéroport le plus chic de Paris et peut-être même du monde, pour le défilé printemps été 2016 de Chanel. En porte n°5 (comme son emblématique parfum), des comptoirs d'enregistrement se sont alignés sous des panneaux affichant des destinations comme Moscou ou Singapour, rappelant le nom de collections fameuses de la maison. [AFP PHOTO / PATRICK KOVARIK].
Au fil des ans, Karl Lagerfeld avait mis un point d'honneur à reconstituer des décors d'inspiration «naturelle». Mais le défilé automne-hiver 2018-2019 avait souffert d'une vive polémique. Car Pour créer ce décor forestier, de vrais arbres avaient été déracinés. [Patrick KOVARIK / AFP].
Egalement directeur artistique pour la maison italienne Fendi, Karl Lagerfeld avait réussi l'exploit d'organiser pour la maison italienne un défilé en 2007 sur la grande muraille de Chine. Une opération qui aura nécessité six mois de travail et six semaines d’ultimes négociations avec les autorités chinoises. [ATR / AFP].
Investissant à nouveau la verrière du Grand Palais, à l'occasion du défilé haute couture Automne-Hiver 2011/2012, Karl Lagerfeld avait fait défiler ses mannequins autour d'un immense lion vénitien doré. Un clin d’œil à Gabrielle «Coco», créatrice de la légendaire maison Chanel, dont c’était l’animal préféré. [Patrick Kovarik / AFP].