Résistance

Huit résistantes mortes pour la France (1939-1945)

Berty Albrecht est née en 1893 à Marseille. Epouse d'un banquier néerlandais dont elle divorce, elle s'engage dans la défense des femmes avant la guerre. Proche d'Henri Frenay, elle s'engage avec lui en résistance. Arrêtée une première fois en 1942, elle s'évade mais retombe dans les mains de l'Abwehr en mai 1943. Torturée, on la retrouve pendue dans la prison de Fresnes le 31 mai 1943. Elle est Compagnon de la Libération et repose au Mont Valérien. [DR]
Danielle Casanova est née en 1909 à Ajaccio. En 1928, elle s'engage dans la mouvance communiste à Paris. Proche de Maurice Thorez, elle entre précocement en clandestinité après l'invasion allemande et finit par s'engager dans la lutte armée. Elle est arrêtée en février 1942 par la police française. Déportée, elle meurt du typhus à Auschwitz le 9 mai 1943.[DR]
Agnès de La Barre de Nanteuil est née en 1922 à Neuilly-sur-Seine. Membre actif du mouvement scout et des Guides de France, elle s'engage au sein de l'Action Catholique. Elle s'engage dans la résistance bretonne comme agent de liaison au sein d'un réseau d'évasion d'aviateurs. Elle est arrêtée en mars 1944. Blessée par un bombardement de ce convoi ferroviaire qui l'emmène en déportation, elle meurt à Paray-le-Monial à l'âge de 22 ans.[DR]
Renée Lévy est née en 1906 à Auxerre. Petite fille du Grand Rabbin de France, agrégée de lettres, elle enseigne à Lille puis à Paris. Après l'invasion, elle rejoint le Groupe de résistance du musée de l'Homme. Après le démantèlement de ce groupe, elle rejoint le réseau Hector mais elle est arrêtée en octobre 1941. Elle est condamnée à mort en avril 1943 par un tribunal de Cologne et guillotinée. Elle repose au côté de Bertie Albrecht au Mont Valérien. [DR]
Elise Rivet est née en 1890 à Draria (Algérie). Fille d'un officier de marine, elle entre en religion et prononce ses voeux en 1915. Devenue Mère Marie Elisabeth de l'Eucharistie, elle met son couvent à disposition de la résistance pendant la guerre et participe au sauvetage de nombreux Juifs pourchassés. Arrêtée en mars 1944, elle est déportée à Ravensbrück où elle s'éteint en mars 1945. Elle est Juste parmi les Nations. [DR]
Marie Hackin, née Parmentier, est née en 1905 à Rombas (Moselle). Elle suit des études d'archéologie et épouse l'archéologue Joseph Hackin, directeur du musée Guimet. Elle effectue de nombreuses fouilles en Afghanistan. Venue de Bombay avec son mari, elle rejoint Londres en s'engage dans les FFL en décembre 1940. Chargée d'une mission en Inde, son cargo est torpillé en février 1941. Elle meurt avec son mari au large du cap Finistère. Elle est Compagnon de la Libération. [DR]
Simone Michel-Lévy est née en 1906 à Chaussin (Jura). Membre de l'administration des PTT avant la guerre, elle utilise ses fonctions pour organiser un réseau de radios efficace, qui sera utilisé en particulier lors du Débarquement. Mais elle est arrêtée dès novembre 1943 par la Gestapo et déportée au camp de Flossenbourg. Elle y est pendue le 13 avril 1945 pour avoir saboté du matériel. Elle est Compagnon de la Libération. [DR ]
Violette Szabo est née en 1921 à Levallois-Perret. Née Bushell d'un père britannique, chauffeur de taxi, et d'une mère française, elle épouse Etienne Szabo en 1940 qui sera tué en Egypte en octobre 1942 alors qu'il sert dans la 13e DBLE. Après avoir été affectée à la défense antiaérienne britannique, elle rejoint le SOE. Elle est parachutée à deux reprises sur la France occupée. Elle est capturée par une patrouille SS en juin 1944 dans le Limousin. Déportée à Ravensbrück, elle y est exécutée d'une balle dans la nuque en janvier / février 1945. [DR]