singe

Le top 10 des nouvelles espèces animales répertoriées en 2016

Pas plus de 43 cm de haut : voilà la taille estimée du Pliobates cataloniae. Les restes de ce tout petit singe femelle ont été déterrés en Catalogne, en Espagne, en octobre 2015. Surnommée « Laia », elle aurait vécu 11,6 millions d'années avant notre ère. Sa découverte permettrait de repenser les liens entre les gibbons et les êtres humains au cours de l'évolution. [Marta Palmero/Institut Catalá de Paleontologia Miquel Crusafont (ICP)]
Le Phyllopteryx dewysea est un cousin des hippocampes, découvert en février 2015 au large des côtes de l'Australie occidentale. Une grande révélation pour un tout petit dragon de mer, puisqu'il mesure 2,4 cm de long ! Il est remarquable de par sa couleur rouge rubis zébrée de rose, qui suggère, selon les scientifiques, qu'il vivrait plus en profondeur que les autres espèces de dragon de mer. [Capture d'écran vidéo/Scripps Oceanography]
On la connaissait déjà, mais c'est seulement en octobre 2015 que la Chelonoidis donfaustoi a été reconnue comme une espèce à part entière. Cette tortue géante vit dans l'île de Santa Cruz, au sud-est de l'archipel des Galapagos. Elle peut mesurer jusqu'à 1,7 mètre et peser jusqu'à 109 kg ! La Chelonoidis donfaustoi doit son nom à celui d'un garde du parc surnommé « Don Fausto », qui a travaillé pendant 43 ans pour la conservation des tortues géantes. [Andy Kraemer/Flickr]
Avec ses 10 cm de haut maximum, la Sirdavidia solannona est une plante au petit gabarit. Si petit que les scientifiques l'avaient peut-être oubliée lors de leurs observations passées. Elle a été découverte en février 2015 aux abords de la route principale du parc des Monts de Cristal, au Gabon. [Thomas Couvreur/Institut de Recherche pour le développement/Université Paris-Sud]
Cet effrayant poisson des abysses est un Lasiognathus dinema. Il avait été découvert en 2010, lors d'un nettoyage des eaux du Golfe du Mexique après un déversement de pétrole. Mais ce n'est qu'en août 2015 qu'il a été officiellement reconnu comme une nouvelle espèce. Ce petit poisson de 50 mm possède une excroissance sur le crâne, l'esca, qui produit de la lumière et attire ses proies. [Theodore W. Pietsch/University of Washington/BioOne]
L'Umma Gumma doit son nom à l'album éponyme du groupe Pink Floyd, sorti en 1969. Il s'agit de l'une des nombreuses espèces de libellules découvertes en 2015 en Afrique. En l'occurence, l'Umma Gumma a été dénichée au Gabon, et se reconnaît grâce à ses couleurs très vives. Elle mesure environ 55 mm. [ Jens Kipping/Klaas-Douwe B. Dijkstra/Jens Kipping & Nicolas Mézière/Odonatologica 2015]
Petit nouveau dans la famille des isopodes, les crustacés qui vivent dans l'eau ou sur la terre, voici l'Iuiuniscus iuiuensis. Découvert dans une grotte au Brésil en mai 2015, ce curieux animal est à la fois dépigmenté et aveugle. Il a la particularité de construire des abris de boue de forme sphérique, dans lesquels il se réfugie pour muer. [Leila A. Souza, Rodrigo L. Ferreira, André R. Senna/PlosOne]
Ce sont des photos postées sur Facebook en 2013 qui ont permis à la Drosera magnifica d'être identifiée comme une nouvelle espèce en 2015. Cette plante carnivore a été découverte au sommet d'une montagne au Brésil, à plus de 1550 mètres au-dessus du niveau de la mer. Il semble d'ailleurs que ce soit son seul habitat. La plante est déjà considérée comme étant en danger d'extinction. [Paulo Gonella/Facebook]
L'Homo naledi ne serait rien de moins qu'une espèce inconnue du genre humain ! Il a été identifié en septembre 2015, grâce à la découverte d'une grande collection d'ossements en Afrique du Sud, près de Johannesburg, entre 2013 et 2014. Il est similaire en taille et en poids à un petit homme moderne, et ferait le lien entre l’australopithèque primitif et le primate du genre Homo. [John Hawks/University of the Witwatersbrand]
Le Phytotelmatrichis osopaddington a beau être un coléoptère, il doit son nom à l'ours Paddington, célèbre héros de la littérature britannique. Comme lui, le petit insecte vient du Pérou, où il a été identifié en décembre 2015. Il mesure à peine plus d'un millimètre. Il niche à la base des plantes, dans les feuilles recroquevillées, et se nourrit de matières en décomposition. [Michael Darby & Caroline S. Chaboo/Zootaxa]