Spectacle

Toruk : le spectacle événement du Cirque du soleil, inspiré du film Avatar, en images

[Jesse Faatz] Inspiré du blockbuster Avatar, le spectacle «Toruk - le premier envol» imaginé par Le cirque du soleil est à l'affiche de l'AccorHotels Arena jusqu'au 14 avril. Inaugurée en 2015 à Montréal, cette superproduction est présentée pour la première fois à Paris.
[Errisson Lawrence © 2015 Cirque du Soleil] Mêlant projections vidéo immersives, acrobaties et décors flamboyants, tout l’univers du film ayant réalisé le plus d'entrées au monde – sorti en 2009 par James Cameron – est ainsi transposé sur scène.
[Errisson Lawrence © 2015 Cirque du Soleil] Signé et mis en scène par Michel Lemieux et Victor Pilon, avec l’aval du réalisateur ­canadien, c’est toutefois un nouveau récit, se déroulant des milliers d’années avant l’intrigue du film, qui attend le public.
[Jesse Faatz] L'intrigue se déroule évidemment sur Pandora. Pour sauver l’arbre des âmes (photo), les Na’vi se lanceront à la recherche du Toruk, le plus puissant des dragons, et ses quinze mètres d’envergure sur scène.
[Errisson Lawrence © 2015 Cirque du Soleil ] Afin de reproduire la silhouette très allongée des Na'vi, qui ne correspond pas à la carrure des artistes de cirque, la conceptrice de costumes Kym Barrett a utilisé un subterfuge. Elle a ainsi relevé de quelques centimètres le motif de la poitrine imprimé sur le costume par rapport à la poitrine réelle des artistes.
[© Jesse Faatz] L'envergure des ailes du Toruk dépasse les douze mètres. Les déplacements de cette marionnette sont entre autres gérés par six marionnetistes depuis le sol.
[© Jesse Faatz] Au total, 115 costumes ont été créés pour ce spectacle soit un peu plus de trois costumes par artiste. Si l'on ajoute les chaussures, parures de tête et colliers... plus de 1000 éléments de costumes ont été produits.
[Jesse Faatz] Vingt-deux vidéoprojecteurs diffusent du contenu au sol et permettent de créer des effets spectaculaires à l'instar d'un tremblement de terre, d'une éruption volcanique ou encore la reconstitution d'une étendue aquatique. Afin de rendre le spectacle immersif, ces effets sortent du décor pour gagner les gradins.
[Matt Beard Photography] Afin d'être au plus près de l'univers du film, les artistes ont appris à se déplacer comme des Na'vi. Les concepteurs du spectacle sont même aller jusqu'à imaginer un environnement qui tiendrait compte de la gravité plus faible de Pandora par rapport à celle de la terre.