Pourquoi les pilotes s'aspergent de champagne sur le podium ?

Comme la tradition l'exige, les pilotes de Formule 1 Daniel Ricciardo (L), Fernando Alonso (C) et Lewis Hamilton sabrent le champagne au Grand Prix de Hongrie, le 27 juillet 2014 [ / AFP]

Aucune course automobile n’échappe à la tradition. Une fois la cérémonie de la remise des trophées terminée, les pilotes présents sur le podium s’aspergent de champagne.

Ce rituel trouve ses origines lors du Grand Prix de F1 de Reims en 1950, où le vainqueur, Juan Manuel Fangio, s’était vu offrir une bouteille de champagne par le producteur local Moët & Chandon. Un geste qui va s’étendre aux autres courses.

C’est en 1966, lors des 24 Heures du Mans, qu’il va prendre sa tournure actuelle. Alors que les hymnes retentissent, le bouchon de la bouteille du vainqueur, Jo Siffert, saute, aspergeant les pilotes et le public.

Un an plus tard, Dan Gurney remporte l’épreuve et secoue volontairement la bouteille avant d’éclabousser tout le monde. Depuis, cha­que course se termine ainsi.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles