Valérian s'expose à la Cité des sciences et de l'industrie

Les mondes merveilleux de Valerian et Laureline sont visibles à la Cité des sciences Les mondes merveilleux de Valerian et Laureline sont visibles à la Cité des sciences[© N.Breton/EPPDCSI]

Alerte expo à ne pas rater. Les héros de BD Valérian et Laureline s'installent à partir du 13 juin jusqu'au 14 janvier 2018 dans le plus scientifique des musées parisiens.

De quoi se préparer au gros carton cinéma de l’été. Alors que Luc Besson s’apprête à sortir son Valérian et la cité des mille planètes le 26 juillet prochain, la Cité des sciences et de l’industrie prend les devants et propose «Valérian et Laureline en mission pour la Cité», une exposition sur la bande dessinée culte qui a inspiré le film : les aventures de deux agents spatio-temporels du XXVIIIe siècle. L’occasion de décrypter scientifiquement l’univers singulier imaginé par le scénariste Pierre Christin et le dessinateur, Jean-Claude Mézières.

Des voyageurs du futur

Planètes, galaxies mais aussi moyens de voyager dans le temps et paradoxes que cela peut engendrer, Valérian est une véritable mine pour la réflexion scientifique. La BD culte est une aubaine pour la Cité des sciences qui pose ainsi la question de la crédibilité des voyages dans l’espace et dans le temps. Au-delà de la quarantaine de planches originales et de reproductions, l’exposition donne aussi l’occasion aux auteurs de l’oeuvre d’entamer un dialogue autour de ces sujets avec Roland Lehoucq, astrophysicien, Alain Musset, géographe, et Jean-Sébastien Steyer, paléontologue.

valerian_1.jpg

©Christin/Mézières/Tranlé/Dargaud

Un message humaniste

En parcourant l’espace et le temps, Valérian et Laureline découvrent de nombreuses civilisations. Grâce aux aventures des deux explorateurs au sein de mondes utopiques ou au contraire en déliquescence, en proie à l’anarchie ou à la mégalomanie de dirigeants, ces univers deviennent alors des miroirs grossissants du monde bien réel. L’oeuvre de Christin et Mézières entend ainsi dénoncer les totalitarismes de tous poils, les extrémismes religieux, les dérives de la finance, le sexisme ou encore le racisme.

valerian_3.jpg

©Christin/Mézières/Tranlé/Dargaud

Un discours écologiste précurseur

Proposée à tous les publics à partir de dix ans, l’exposition s’adresse à des visiteurs déjà baignés dans un monde où l’écologie a toute sa place. Néanmoins, débutée en 1967, la série Valérian était alors bien en avance sur son temps. A travers les voyages de Laureline et Valérian présentés ici, les visiteurs de la Cité des sciences vont pouvoir découvrir la faune et la flore incroyable imaginée par les auteurs. Et si les rencontres du duo d’explorateurs se veulent toujours des êtres fantastiques, ces formes de vie imaginaires restent très crédibles et appuyées par de nombreuses recherches. D’autre part, les espèces rencontrées sont souvent en proie à des cataclysmes écologiques dus à des désastres industriels ou à l’irresponsabilité du pouvoir. Des lanceurs d’alerte avant l’heure.

affiche_valerian.jpg

Valérian et Laureline en mission pour la Cité, jusqu’au 14 janvier 2018 à la Cité des sciences et de l’industrie, Paris 19e

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles