Wonder Woman a été payée 50 fois moins que Superman

Gal Gadot lors de la première de «Wonder Woman» à Hollywood, le 25 mai 2017. [Frazer Harrison / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Pour le dernier film de super-héros de DC Comics, Gal Gadot, l'actrice qui joue «Wonder Woman», a touché 300.000 dollars tandis que le film en a rapporté 570 millions de dollars au box-office. Et dire que pour «Man of Steel», le premier «Superman» avec Henry Cavill, ce dernier a touché 14 millions de dollars. Explications.

Le salaire de Gal Gadot a en réalité été préétabli en 2014, lorsque l'actrice avait signé avec la Warner un contrat concernant trois films : «Batman v Superman», dans lequel elle a fait une apparition, «Justice League», qui doit sortir en novembre 2017, et le fameux «Wonder Woman», où elle tient le premier rôle.

Pour chacun de ces films, l'actrice devait toucher 300.000 dollars, soit environ 270.000 euros : une fois la trilogie achevée, elle aura accumulé un peu moins d'un million d'euros.

Il est en réalité peu étonnant que le contrat ne lui permette de toucher «que» 300.000 dollars par film : avant le succès planétaire de «Wonder Woman», Gal Gadot était peu connue du public et n'avait fait qu'une seule apparition en tant que super-héroïne. Chris Evans avait lui aussi eu droit à 300.000 dollars pour son premier «Captain America», et Chris Hemsworth n'avait touché que 200.000 dollars pour «Thor».

14 millions pour Superman

Mais si l'on souhaite réellement comparer le salaire de Gal Gadot à celui de ses collègues masculins, il faut s'intéresser à celui de Henry Cavill, l'actuel Superman. Pour «Man of Steel», ce dernier avait touché 14 millions de dollars, soit 12,5 millions d'euros. Cette somme comprend également les bonus que touchent les acteurs lorsqu'un film rencontre un grand succès, et qui ne s'affichent donc pas dans le salaire de base de Gal Gadot. 

Pour le premier «Avengers», la plupart des acteurs étaient repartis avec la jolie somme de 2 à 6 millions de dollars, et Robert Downey Jr., qui joue Tony Stark, s'en était sorti avec 50 millions de dollars, soit presque 45 millions d'euros.

Mais grâce au succès de «Wonder Woman», une suite est quasiment assurée : la réalisatrice Patty Jenkins l'a même évoqué dans un entretien avec le Toronto Sun. Il est clair que Gal Gadot pourra négocier un salaire plus important, et peut-être même égal à ceux de ses confrères.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles