Madonna annonce l’ouverture de l'unité pédiatrique qu’elle a financée au Malawi

Madonna avait visité le chantier du site l'an passé à l'occasion du baptême de son fils au Malawi [AMOS GUMULIRA / AFP]

En construction depuis deux ans, l’unité pédiatrique financée par Madonna au Malawi a réalisé sa première opération chirurgicale la semaine dernière. Elle ouvrira officiellement ses portes le 11 juillet.

Le Centre Mercy James, spécialisé en chirurgie pédiatrique et soins intensifs, est relié à l'hôpital Queen Elizabeth dans la ville de Blantyre. L’établissement, le premier de ce genre dans le pays où Madonna a adopté quatre de ses six enfants (David Banda, Mercy James, Stelle et Estere), a été construit en collaboration avec le ministère de la Santé local.

L’unité comprend notamment trois salles d’opération, une clinique de jour et une aile de 45 lits ainsi qu’une aire de jeux. Elle permettra de doubler la capacité d’accueil pour les chirurgies pédiatriques de l’hôpital Queen Elizabeth et sera en mesure de donner des soins particuliers en pré et post-opératoire.

« Merci à chaque infirmière, docteur, société, bâtisseur (et tous les autres car la liste est longue) d’avoir donné de leur temps, de leur énergie pour faire de ce projet un succès » remercie la star sur son site.

« Quand vous regardez dans les yeux d’un enfant dans le besoin, d’où qu’il soit, en tant qu’être humain vous avez envie de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour l’aider, et dès ma première venue au Malawi j’avais pris l’engagement de le faire » a-t-elle déclaré à l’Associated Press.

Le Malawi figure parmi les vingt pays les moins développés au monde, selon l'indice de Développement humain (IDH) des Nations unies. Outre cette unité pédiatrique, l’œuvre de charité de Madonna «Raising Malawi» qu'elle a fondée en 2006 en vue de venir en aide aux enfants orphelins et vulnérables, a aussi permis de construire des écoles. 

«Le Malawi a enrichi ma famille plus que je n’aurais jamais pu l’imaginer, explique la star américaine. C’est important pour moi que tous mes enfants entretiennent une relation forte avec leur pays de naissance et c’est aussi important de leur montrer que tous ensemble nous avons le pouvoir de faire de ce monde un monde meilleur».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles