Ivre, il plonge dans le lac du barrage Hoover et s'en sort vivant

Le barrage Hoover, aux Etats-Unis, est l'un des plus grands — et mortels — du monde. [© SUPERSTOCK/SIPA]

«On me dit que j’aurais pu jouer dans Very Bad Trip.» Après trente-six heures de fête d’affilée à Las Vegas, Aaron Hugues, défié par ses amis, a décidé de se jeter à l’eau.

Littéralement car c’est dans le bassin du barrage Hoover, l’un des plus grands du monde, situé à quelques kilomètres, que le Britannique de 28 ans a récemment piqué une tête, encore tout habillé. «Il faisait 45 ou 50 °C. Je me suis dit “allez !“», a-t-il expliqué à la presse en guise d’argument.

«Complètement ivre», le casse-cou a entrepris de traverser à la nage le lac de retenue – près de 400 m de large – du fleuve Colorado, qui sépare l’Arizona du Nevada. Résultat, le casse-cou a écopé d’une amende de 300 euros environ.

S’il a payé cher ses ablutions, Aaron Hugues peut toutefois s’estimer heureux : miracle pour lui, une seule des dix turbines du barrage fonctionnait le jour J. Dans d’autres circonstances, le baigneur aurait à coup sûr été entraîné vers le fond par le courant. Une information qui a probablement dû le sécher d’un seul coup.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles