Pourquoi parle-t-on de «baroudeur» ? 

Bear Grylls, l'animateur de télévision, est le parfait exemple du «baroudeur».[©AIR NEW ZEALAND/REX/SIPA]

Le teint buriné et la boussole à la main, un aventurier est souvent appelé «baroudeur». 

Ce terme, apparu dans notre langue au début du XXe siècle, provient en fait de l’arabe, où «baroud» signifiait «poudre à canon». Les troupes françaises, alors postées en Algérie, avaient repris ce mot dans leur jargon. Ainsi, les «baroudeurs» désignaient les soldats qui avaient participé à de multiples combats, et qui avaient fait parler la «poudre». 

Les militaires étant appelés sur différents théâtres d’opération à travers le globe, le «baroudeur» est petit à petit sorti du domaine militaire pour désigner tout type d’explorateur.

Quant au terme «baroud», il n’est plus utilisé que dans l’expression «baroud d’honneur», qui a elle aussi dépassé sa dimension guerrière.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles