Pourquoi la tartine tombe souvent sur le côté beurré ?

C'est un fait : deux fois sur trois, la tartine tombe sur le côté beurré. C'est un fait : deux fois sur trois, la tartine tombe sur le côté beurré.[© Superstock / SIPA]

C’est une mésaventure récurrente au petit déjeuner. Lorsqu’une tartine tombe d’une table, elle atterrit souvent du côté beurré.

Ce phénomène désagréable n’a rien d’une quelconque malédiction. Il découle en réalité des lois de la physique. Deux paramètres entrent ainsi en jeu : la hauteur de la table – environ 75 cm en général – et la gravité.

Compte tenu de ces variables (le poids du beurre et de la tartine influent peu) et de sa vitesse (près de 14 km/h) quand il touche le sol, le toast n’a généralement pas le temps d’effectuer plus d’une demi-rotation sur lui-même.

Posé au départ sur la face non beurrée, il a ainsi près de deux chances sur trois d’atterrir sur le côté beurré. Pour qu’il tombe sur l’autre face, il faudrait que la table mesure près de 3 m de haut, ou que la gravité soit plus élevée.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles