Est-il nécessaire de nourrir les oiseaux pendant l'hiver ?

Cette pratique très répandue peut entraîner plusieurs conséquences négatives. [©Dan Callister/Shutterstock/SIPA]

Des mangeoires remplies, des sachets de graines sur les balcons… Lorsque les températures deviennent glaciales, de nombreux Français – un sur cinq environ – ont pour habitude de nourrir les oiseaux. 

Si cette pratique a certains bienfaits, car elle permet d’engraisser les volatiles et d’améliorer leur condition physique, elle est loin d’être indispensable. En effet, les scientifiques soulignent que ces animaux sauvages, puisqu’ils n’ont pas migré pendant l’hiver, sont capables de trouver par eux-mêmes dans la nature de quoi s’alimenter.

D’autant que distribuer de la nourriture aux oiseaux ne profite pas à toutes les espèces, mais seulement à celles habituées à la présence humaine, comme les pigeons et les corbeaux.

Par ailleurs, les volatiles ont plus de risques de tomber malades, car en se rassemblant sur les lieux des distributions d’aliments, ils peuvent se transmettre des virus.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles