«Plus belle la vie» met en scène un personnage transgenre

Clara veut désormais répondre au prénom d'Antoine. [Capture d'écran Plus belle la vie / France 3]

Plus belle la vie sans tabou ? La série phare de France 3 continue de s'inscrire dans l'actualité et dévoile dès vendredi son premier personnage transgenre.

«Je reste jour après jour prisonnière d'un corps qui n'est pas le mien. Et quand je pense à l'avenir, je sais que je peux pas devenir cette femme que vous attendez, ni même une femme tout court».

C'est par ce message que Clara Bommel, une adolescente de 15 ans interprétée par la comédienne Enola Righi, révèle son mal-être à ses parents.

Lorsqu'elle demande qu'on l'appelle Antoine et qu'on la désigne au masculin, c'est une onde de choc qui se créé autour d'elle, à la maison comme au lycée.

Une première dans l'histoire de la TV

Par ailleurs, la série porte à l'écran pour la première fois dans l'histoire de la télévision un acteur transgenre. Jonas Ben Ahmed interprète Dimitri, un responsable d'une association qui va accompagner le personnage de Clara.

L'équipe de Plus belle la vie a confié à Libération que la dysphorie de genre était un sujet qu'ils souhaitaient aborder depuis longtemps.

«On est toujours en veille de ce qui se raconte dans la société. Et ce sujet me semble beaucoup plus actuel que le mari qui trompe sa femme», explique ainsi Sébastien Charbit,  producteur du soap français.

En quatorze ans d'existence, Plus belle la vie, s'est, il est vrai, attaqué à de nombreux tabous, comme l'inceste ou du cannabis.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles