Pourquoi le cinéma est-il appelé le «7e art» ?

Un surnom donné par un critique italien au début du XXe siècle.[© INTERFOTO USA/SIPA ]

Le cinéma est souvent appelé le «7e art». Un surnom que l’on doit à Ricciotto Canudo, un critique italien vivant à Paris qui avait publié, en 1923, le Manifeste des sept arts.

Il défendait alors l’idée que le cinématographe, récemment inventé, n’était pas seulement une industrie et qu’il s’ajoutait aux six arts majeurs.

Les cinq premiers avaient été fixés au XIXe siècle par le philosophe Hegel, suivant deux critères : l’expressivité et la matérialité. Le 1er est ainsi l’architecture, le 2e la sculpture, le 3e les «arts visuels» (peinture et dessin), le 4e la musique et le 5e la littérature.

Puis, au début du XXe siècle, plusieurs auteurs s’étaient mis d’accord pour désigner les arts de la scène (danse, théâtre, cirque… ) comme le 6e.

Désormais, les médias (8e), la bande dessinée (9e) ainsi que le jeu vidéo (10e) ont été rajoutés à cette liste.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles