Javier Bardem prend la défense de Woody Allen

Javier Bardem apporte son soutien à Woody Allen[ANDER GILLENEA / AFP]

L'acteur oscarisé Javier Bardem a défendu le réalisateur Woody Allen qui est accusé d'agressions sexuelles par sa fille adoptive, Dylan Farrow, depuis 1992.

À l'affiche du film Escobar, l'acteur espagnol a confié ne pas avoir honte d'avoir travaillé avec le réalisateur en 2008 pour le film «Vicky Cristina Barcelona», dans les colonnes de Paris Match. «Les jugements dans les États de New York et du Connecticut l'ont innocenté. La situation légale aujourd'hui est la même qu'en 2007», a-t-il ajouté.

Le 7 décembre dernier, la fille adoptive du réalisateur Dylan Farrow avait écrit une tribune dans le Los Angeles Times où elle accuse plusieurs acteurs d'avoir gardé le silence sur le réalisateur malgré le mouvement #metoo. Ses accusations d'abus sexuels ont alors refait surface et ébranlé le monde cinématographique.

Des «amis» à la rescousse de Woody Allen

Javier Bardem s'est dit «choqué par cette curée soudaine» contre Woody Allen. «Des hommes sont montrés du doigt sans preuve et se retrouvent dans des procès populaires», a-t-il estimé à propos du mouvement #metoo. Il n'est pas le seul à défendre le réalisateur. 

Jack Lang, directeur de l'Institut du Monde Arabe a apporté publiquement son soutien au réalisateur en parlant de «Woody Allen Bashing».

Diane Keaton, ancienne compagne du cinéaste, a elle aussi tweeté pour le soutenir. «Woody Allen est mon ami et je continue à le croire. Il serait intéressant de jeter un coup d'oeil à cette interview de 60 Minute de 1992, et de voir ce que vous en pensez.».

Le regret de plusieurs acteurs d'avoir travaillé avec lui.

Plusieurs acteurs et actrices comme Ellen Page (To Rome With Love), Michael Caine (Hannah et ses sœurs), Marion Cotillard (Minuit à Paris), Kate Winslet (Wonder Wheel) ou encore Natalie Portman (Tout le monde dit I love you) ont assuré qu'ils ne travailleront plus avec le célèbre cinéaste américain.

Dernièrement, Rebecca Hall et Timothée Chalamet, à l'affiche de son prochain film «A rainy day in New York» qui sortira prochainement, ont affirmé qu'ils donneront à plusieurs associations. Une partie sera reversée au fond Time's Up, qui fournit une aide financière aux victimes d'abus sexuels dans le milieu cinématographique.

«Je souhaite être digne de côtoyer les artistes courageux qui se battent pour que tous les gens soient traités avec le respect et la dignité qu'ils méritent», a déclaré le jeune acteur franco-américain sur son compte Instagram. 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles