«Palm Dog Wamiz» : les chiens ont droit aussi à leur Palme d'or

Le regretté Uggie a remporté le prix, en 2011, pour sa performance dans «The Artist» [© Warner Bros. France]

Acteurs, réalisateurs et scénaristes ne sont pas les seuls à être récompensés au Festival de Cannes. La «Palm Dog Wamiz» sera décernée le 18 mai pour la meilleure prestation canine 2018.

Créé en 2001 par le journaliste et producteur britannique Toby Rose, ce prix rend hommage aux chiens-acteurs - virtuels ou en chair et en os - apparaissant dans les films en sélection officielle.

Cette année, alors que le chien est l'animal totem de l’horoscope chinois, Anna Smith, présidente du «Critics Circle and journalist for Time Out», Kaleem Aftab, critique de film pour «The Independant», Damon Wise du magazine «Empire», Rita do Santos, journaliste pour «Morning Star», ainsi que Peter Bradshaw, critique en chef pour le «Guardian», ont la lourde tâche d’élire le meilleur toutou de cette 71e édition. De nombreuses personnalités, comme Frédéric Beigbeder, ne manquent jamais une occasion de se prêter au jeu des photos pour immortaliser cette compétition chaque saison.

frederic_beigbeder.jpg

© DR

Comme la présidente Cate Blanchett et ses jurés peuvent le faire pendant la quinzaine pour les «humains», ces professionnels discutent et échangent très sérieusement sur les performances des chiens, après les projections des différents longs-métrages. Une short-list est établie, avant la décision finale.

Le lauréat recevra son prestigieux prix le 18 mai, à 13h, sur la plage du Grand Hôtel de Cannes. Outre la reconnaissance de ses pairs, il repartira avec le collier «Palm Dog» tant convoité par ses congénères et pourra parader sur la Croisette, tout en répondant aux questions des journalistes.

Parmi les gagnants qui ont marqué l’histoire de ce prix, la regrettée bulldog anglaise Nellie du film «Paterson» (2016), Baby Boy pour sa performance dans «Ma vie avec Liberace» (2013) et l'inoubliable terrier Jack Russell Uggie de «The Artist» qui partageait l'affiche avec Bérénice Bejo et Jean Dujardin. En 2011, ce dernier avait félicité le jeu incroyable de son partenaire, précisant que «pour deux hots dogs, on (obtenait) tout de lui». Le canidé, mort en 2015, avait même laissé l'empreinte de sa patte, en 2012, sur le célèbre Hollywood Boulevard.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles