Il frôle la mort, contaminé par des spores centenaires en lisant un livre de son grand-père

La victime écrivait un livre sur la vie de son aïeul. [© AFP]

«Ce livre m’a presque tué, mais il en valait la peine». Martin Greenwood, un auteur anglais de 71 ans, a vu la mort de près.

En 2016, alors qu’il rédigeait la biographie de son grand-père, il a été plongé dans le coma pendant six jours en raison de graves difficultés respiratoires. En consultant les archives de son aïeul, un humoriste renommé du début du XXe siècle, l’écrivain était tombé sur l’un de ses livres de blagues.

Or, le vieil ouvrage était en réalité truffé de spores centenaires. En le consultant, il ainsi inhalé ces bactéries toxiques sans s’en rendre compte.

Depuis, après des soins intensifs, Martin Greenwood a recouvré la santé. Il a repris le travail sur son livre, en continuant à manipuler – avec beaucoup de précaution – les documents de son grand-père, et l’a désormais achevé. Percy Monkman : An Extraordinary Bradfordian est en vente dans les librairies.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles