Pourquoi un conducteur est-il appelé «chauffeur» ?

Le chauffeur était tout simplement la personne chargée de faire chauffer la voiture, avant le départ. Le chauffeur était tout simplement la personne chargée de faire chauffer la voiture, avant le départ.[© GERRY PENNY / AFP]

Autobus, taxis, camions… Les personnes dont le métier consiste à conduire un véhicule sont appelées «chauffeurs».

Un terme dont l’origine remonte à la fin du XIXe siècle, quand sont apparues les automobiles. Ces dernières étaient alors des modèles à vapeur. Avant de rouler, le propriétaire de l’auto, ou plus souvent l’un de ses employés, devait d’abord mettre en route le moteur pour qu’il chauffe.

A défaut de starter ou de démarreur, il fallait allumer un brûleur fonctionnant au pétrole, ce qui permettait d’augmenter la température du réservoir d’eau.

Une opération qui prenait une vingtaine de minutes. Puis, le «chauffeur» restait sur le véhicule lors du trajet, non pas pour conduire, mais pour contrôler la chaudière et actionner les leviers de vitesses. Le moteur à explosion a ensuite remplacé la propulsion à vapeur, mais le terme, lui, est resté.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles