D'où vient l'expression «ne pas être aux pièces» ?

Une expression qui n'a rien à voir avec la monnaie. [© A. Borrel]

Lorsqu’une personne n’est pas pressée d’accomplir une tâche, on peut dire qu’elle «n’est pas aux pièces». 

Contrairement à ce que certains pourraient penser, cette expression, apparue dans le courant du XIXe siècle, n’est pas liée à la monnaie, mais au quotidien des ouvriers. A cette époque, l’économie française était en effet encore largement industrielle et de très nombreuses usines étaient présentes sur le territoire. 

Or, dans ces manufactures, certains employés n’étaient pas rémunérés à l’heure ou au mois, comme c’est le cas aujourd’hui, mais suivant la quantité d’unités produites en une journée.

Ces salariés, dont on disait qu’ils travaillaient «aux pièces», ne pouvaient donc pas se permettre de perdre du temps. Ils devaient au contraire œuvrer le plus rapidement possible afin d’obtenir un salaire décent.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles