D'où vient l'expression «rester en carafe» ?

Une expression qui vient d'une comparaison avec la bouche. [© JAUBERT/SIPA]

Lorsqu’une personne se retrouve dans une situation ­difficile et sans solution, on peut dire qu’elle «reste en carafe». Une expression apparue à la fin du XIXe siècle.

A l’époque, on avait en effet l’habitude de comparer la bouche à une carafe, la première faisant allusion au bec verseur de la seconde. Dans le langage populaire de l’époque, un orateur ou un comédien, victime d’un trou de mémoire, et qui demeurait la bouche grande ­ouverte, «restait en carafe» devant son public.

L’expression a ensuite été reprise par les aviateurs, lors de la Première Guerre mondiale. Ils ont pris l’habitude de l’utiliser lorsque le moteur de leur appareil tombait en panne en plein vol. Ils n’avaient alors d’autre choix que de sauter en parachute pour sauver leur peau.

La formule s’est ensuite peu à peu ­généralisée pour s’appliquer à de nombreuses situations.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles