Pourquoi le «chant» des cigales est-il si fort en journée ?

Un phénomène lié à la température ambiante.[© BORIS HORVAT / AFP]

Il peut atteindre 90 décibels, soit autant que le bruit d’une tronçonneuse. Le chant des cigales, bien connu des habitants du sud de la France, est très fort en journée, l’été.

Un phénomène qui n’est pas lié à  la luminosité, mais à la température ambiante. Ce n’est en effet que lorsqu’elle dépasse les 22 à 25 °C que les mâles peuvent «chanter» pour attirer les femelles. 

A ce stade, les membranes des muscles de leur abdomen, baptisées «cymbales», sont suffisamment dilatées et produisent ce son caractéristique. L’insecte contracte alors ce muscle jusqu’à 900 fois par seconde. 

A l’inverse, les cigales ne «cymbalisent» plus lorsque les températures chutent en soirée, ou que le vent rafraîchit l’atmosphère. Puis, mâles et femel­les meurent à la fin de l’été, après la ponte des œufs. C’est pourquoi il n’y a plus de «chant» jusqu’à l’année suivante.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles