Pourquoi il faut aller voir «Ant-Man et la guêpe» au cinéma

Paul Rudd et Evangeline Lilly forment une équipe de taille.[Disney et Marvel]

Trois ans après, l'homme-fourmi revient. Au milieu des autres franchises de films de super-héros, il tire son épingle du jeu et fait souffler un vent de fraîcheur dans les salles obscures. Voici les raisons.

PARCE QUE ANT-MAN NE SE PREND PAS AU SÉRIEUX

Les super-héros, qu'ils soient issus de l'univers Marvel ou DC Comics, ont en général une mission assez titanesque : sauver le monde ou ce qu'il en reste. Que ce soit dans Black Panther, la série des Avengers, Spiderman ou Batman, les ennemis sont souvent gigantesques et disposent de pouvoirs démesurés. Dans Ant-Man, il y a au contraire une prise de recul évidente. Le héros est un mec normal, cambrioleur repenti, sympa, et aussi un papa adulescent à tendance geek. 

Parce que le casting est top

Paul Rudd est une vraie trouvaille des studios Disney. Il y a dix ans, personne ne l'imaginait vraiment endosser un costume de super-héros. Il enchaînait alors, avec un succès certain, les comédies et était certainement le second rôle le plus drôle du cinéma hollywoodien. En 2015, son apparition dans le premier Ant-Man a mis tout le monde d'accord sur un point : il est extrêmement crédible en Scott Lang, et il n'y perd pas son potentiel comique.

Il faut dire aussi qu'il est bien aidé dans cette entreprise par la bande de bras cassés qui l'accompagne, vestiges de son passage en prison, avec Michael Pena en tête. 

Autour de lui, c'est également un carton plein. Evangeline Lilly, après avoir pris de l'épaisseur dans le premier volet, peut laisser libre court à son potentiel et étonne dans l'action pure et dure. Michael Douglas est quant à lui parfait dans le rôle de son père, le génial mais torturé professeur Pym. Toute la bande était d'ailleurs le week-end dernier à Disneyland Paris pour présenter le film à la presse européenne, en compagnie du réalisateur Peyton Reed. Malgré un soleil de plomb, les fans étaient aux anges. 

Parce que la guêpe est une héroïne de choc

Bien sûr, dans la plupart des films de supér-héros, il y a des super-héroïnes. Mais la guêpe a une originalité : elle parvient quasiment à damer le pion à Ant-man dans ce nouvel épisode. Alors qu'il est souvent dans l'auto-dérision, elle se montre ultra-intelligente, d'une efficacité assez bluffante au combat, et «forte, déterminée, et en même temps, tellement sexy», comme l'explique son interprète Evangeline Lilly.   

Parce que LE SCÉNARIO SORT DES SENTIERS BATTUS 

Sans en dévoiler beaucoup sur l'intrigue, elle tourne essentiellement autour du laboratoire du docteur Pym, qui est miniaturisable à volonté et donc, facile à dérober. Et ils sont nombreux, dans le film, à vouloir mettre la main dessus, pour diverses raisons. Les courses-poursuites s'enchaînent donc à un rythme effréné et le réalisateur a énormément joué sur les différentes échelles des personnages, bâtiments, objets. Visuellement, c'est un régal de bout en bout, et le ton reste assez léger. On en redemande

PARCE QUE C'EST UN COMICS QUI GAGNE À ÊTRE CONNU

Discuter de super-héros avec un fan absolu de comics est une mission ardue. Il y a plus de cinquante ans d'histoire(s) à ingurgiter et il est difficile de s'y retrouver. Avec Ant-Man, le problème est moins présent car il n'a jamais fait partie des héros majeurs. D'ailleurs, ses résultats au Box office (il est sorti le 6 juillet aux Etats-Unis) confirment le succès de la saga, mais on est loin du raz-de-marée qui avait suivi la sortie d'«Avengers : Infinity wars» ou de «Black Panther». Mais, pour autant, il mérite qu'on s'y intéresse. 

Pour réviser pendant l'été, Panini Comics publie d'ailleurs une anthologie intitulée «Nous sommes Ant-Man et la guêpe», qui retrace le meilleur de la saga, depuis les années 1960 - sous la plume mythique de Stan Lee (il fait d'ailleurs, comme à son habituden une apparition dans le film) et Jack Kirby - jusqu'à nos jours. 

dm_img_paysage_avant_crop_capture_decran_2018-07-18_a_18.23.12.png

L'épais volume, disponible depuis le 11 juillet, est parsemé de révélations et d'anecdotes. 320 pages à découvrir dans toutes les bonnes librairies, pour 25 euros.

Ant-Man et la Guêpe, de Peyton Reed, avec Paul Rudd, Evangeline Lilly et Michael Douglas. 1h58.

À suivre aussi

Festival de la Baule : Pierre Richard à l’honneur
Cinéma Festival de la Baule : Pierre Richard à l’honneur
pop culture Star Wars : dans quel ordre chronologique faut-il regarder les films et séries dérivées ?
Mieux vaut éviter de regarder les films dans l'ordre de leur sortie en salle.
Cinéma Marvel : dans quel ordre chronologique faut-il regarder tous les films ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles