Papillon : quand Charlie Hunnam s'évade du bagne

Charlie Hunnam et Rami Malek succèdent à Steve McQueen et Dustin Hoffman dans cette nouvelle adaptation de l'autobiographie d'Henri Charrière.

Adapté de l’autobiographie de l’ancien bagnard Henri Charrière, «Papillon» sort aujourd’hui en salle avec Charlie Hunnam et Rami Malek en têtes d’affiche. 

Après Franklin J. Schaffner qui, en 1973, portait à l’écran l’ouvrage de l'ex-forçat avec Steve McQueen et Dustin Hoffman dans les rôles titres, le réalisateur danois Michael Noer (Northwest, R) s’empare à son tour de cet incroyable récit d'évasion. Celui d’un petit malfrat français condamné, dans les années 1930, au bagne de Cayenne (Guyane) pour un crime qu’il nie avoir commis. Un enfer sur terre dont il tentera de s’échapper à tous prix. Une histoire campée, cette fois, par Charlie Hunnam et Rami Malek. 

Après «King Arthur», «The lost City of Z» et la série «Sons of Anarchy» qui l’a fait connaître du grand public, l’athlétique Charlie Hunnam se glisse donc dans la peau d’Henri Charrière, surnommé Papillon. Un nouveau rôle très physique pour l'acteur, qui a perdu dix-huit kilos durant le tournage.

Pour orchestrer cette époustouflante évasion, il fera équipe avec Rami Malek («Bohemian Rhapsody», la série «Mr. Robot») dans le rôle du célèbre faussaire Louis Dega. Ensemble, entre histoire d’amitié et soif de liberté, dans des décors naturels saisissants, ils se livrent à une plongée dans un univers carcéral aussi terrifiant qu'oppressant. Un sujet que le réalisateur Michael Noer a déjà abordé avec succès dans son premier film de fiction « R ». Coréalisé avec Tobias Lindholm, ce long-métrage mettant en scène la violence des prisons lui a valu deux prix : le Dragon Award du meilleur film nordique au Göteborg film festival en 2010 et le Bodil du meilleur film danois, l’année suivante. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles