Eminem bat le record de vitesse en rap sur «Majesty» de Nicki Minaj

Eminem, en concert lors du festival de Lollapalooza.[THEO WARGO / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Le rappeur Eminem est connu pour la vitesse de son «flow», son débit de parole dans ses chansons. Il en a apporté une nouvelle preuve sur le morceau «Majesty» de Nicki Minaj, auquel participe également Labrinth, un artiste britannique.

Un morceau remarqué et adoubé par les critiques, dans lequel le rappeur de Détroit (Michigan) s’illustre par un couplet particulièrement incisif. Il y évoque ses anciens démons, notamment la toxicomanie.

Il y bat ainsi au passage le record de vitesse qu’il avait lui-même établi en 2013 sur le morceau «Rap God», présent sur l’album «The Marshall Mathers LP 2». Dans cette chanson, Eminem prononçait 157 syllabes en 16,3 secondes, soit une cadence de 9,6 syllabes par seconde. «Rap God» était par ailleurs rentré au livre des records pour son nombre de mots prononcés, 1.560 en 6 minutes.

Sur «Majesty», disponible sur Spotify, Eminem fait encore plus fort. Le temps d’un couplet, qu’il démarre sur un rythme assez calme avant, comme à son habitude, d’accélérer progressivement jusqu’à atteindre un débit tout simplement incroyable qui le voit ainsi enchaîner 123 syllabes en 12 secondes, soit 10,3 syllabes par seconde.

Un retour particulièrement impressionnant pour celui qui a sorti l’album «Revival», produit par le légendaire Dr. Dre, à la fin de l’année 2017.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles