«Momo Challenge» : un député LREM monte au créneau face au nouveau jeu dangereux des jeunes

Le fameux challenge s'empare de la France à vitesse éclair [DAMIEN MEYER / AFP]

Alors que le «Momo Challenge» jouit d'une forte popularité et vient tout juste d'atterrir en France, Gabriel Attal, député LREM a décidé d'alerter le gouvernement sur les dangers de ce jeu qui passionnent de plus en plus de jeunes. 

C'est par le biais d'une lettre adressée au ministre de l'Intérieur Gérard Collomb que le porte-parole LREM a exprimé son affolement, dénonçant la «pression psychologique» exercée sur les enfants par le dangereux challenge. Sur son compte Twitter, le député, sensibilisé par le fils d'une famille de sa circonscription qui a participé au jeu, parle d'«un phénomène inquiétant qui met en danger des jeunes».  

Mais en quoi consiste ce jeu qui déchaîne tant les passions au Brésil ou encore en Espagne, poussant parfois au suicide les enfants les plus sensibles ?

Apparu pour la toute première fois en Amérique du sud, le challenge fait froid dans le dos : caché derrière le masque de Momo, une sculpture de l'artiste Midori Hayash, un internaute donne des défis sur cinquante jours à ses participants via l'application de messagerie instantanée WhatsApp, les menaçant de divulguer des informations personnelles les concernant s'ils ne s'exécutaient pas. 

À ce jour, le «Momo Challenge» serait la cause de deux suicides en Argentine et relance inévitablement les débats sur le cyberharcèlement. 

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles