Pourquoi le jade porte-t-il ce nom ?

Un nom qui vient d'une croyance des peuples précolombiens. [© AP/SIPA]

Souvent employé pour orner des bijoux ou d’autres objets, le jade tire son nom d’une croyance des anciens Indiens d’Amérique centrale et du Sud. 

Ces derniers avaient en effet l’habitude de porter, en amulette ou en bracelet, cette pierre de couleur verte. Et pour cause : ils pensaient qu’elle pouvait avoir des effets bénéfiques au niveau des flancs, en guérissant les maux de reins ou encore les coliques néphrétiques. 

Lorsque les conquistadors espagnols l’ont rapportée en Europe, au XVe siècle, ils l’ont donc baptisée «piedra de ijada», un nom que l’on peut traduire par «pierre de flanc». Au fil du temps, le terme «ijada» a été francisé en «ejade», puis en «jade».

Par ailleurs, l’une des variétés de cette pierre est encore appelée «néphrite», d’après son nom latin «lapis nephriticus», même si ses vertus curatives n’ont jamais été démontrées.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles