Tout savoir sur Venom de Marvel

Le symbiote a fait son apparition en 1984, dans une aventure de Spider-Man. [Panini Comics]

La nouvelle superproduction Marvel, Venom, est sortie mercredi dans les salles. Enorme succès outre-atlantique, elle est l'adaptation d'un Comics disponible en France.

L'éditeur Panini Comics publie d'ailleurs, à cette occasion, une anthologie dédiée au personnage, qui permet d'en apprendre un peu plus sur l'ennemi surpuissant de Spider-man, et ce depuis ses origines.

VENOM N'EST PAS humain

venom2.jpg

Venom est un symbiote, une matière extra-terrestre à la recherche d'un hôte. Au départ, Spider-man tombe dessus par hasard et l'utilise comme costume noir, avant de s'en débarrasser. Venom en gardera une haine féroce contre l'homme-araignée. Ensuite, c'est Eddie Brock, un journaliste dont la carrière a été brisée par Peter Parker, qui devient le premier vrai hôte terrien de Venom. Cette scène figure d'ailleurs dans le film Spider-Man 3, sorti en 2007. A l'époque, le personnage n'est pas interprété par Tom Hardy, comme dans le film qui vient de sortir. Petite particularité : Venom ne dit jamais «je», mais «nous». 

NI SUPER-HÉROS, NI SUPER-VILAIN

venom6.jpg

Contrairement à ce que son apparence repoussante peut laisser penser, Venom n'est pas un monstre sanguinaire. Bien décidé à tuer «Spidey» à tout prix, il respecte en même temps un surprenant code d'honneur, qui l'oblige à protéger ceux qu'il considère comme innocents et à s'attaquer aux criminels, avec des méthodes certes extrêmes. Un positionnement complexe, qui le conduit d'ailleurs à collaborer avec son ennemi à de multiples reprises, quand la menace sera trop grande. 

IL A PRESQUE LES MÊME POUVOIRS QUE SPIDER-MAN

Son lien initial avec l'homme araignée lui procure les mêmes pouvoirs que ce dernier, en version surpuissante. Il a les mêmes réflexes, peut se coller partout, et il est notamment capable de produire de la toile de manière infinie.

En outre, Spider-man ne peut pas utiliser ses super-sens contre lui. Il ne ressent par exemple pas sa présence et ne peut anticiper ses coups.

IL N'EST PAS LE SEUL «SYMBIOTE» chez MARVEL

capture_decran_2018-10-10_a_20.42.33.png

Comme souvent dans l'univers Marvel, le personnage a évolué, peu à peu. Le symbiote à l'origine de Venom s'est parfois associé avec des humains sans foi ni loi pour donner naissance à des super-vilains de triste mémoire. C'est le cas de Carnage, qui est le résultat de l'association entre le symbiote et le tueur en série Cletus Kasady, qui ne pense qu'à détruire et tuer. A l'inverse, le fils de Carnage, Toxin, s'avérera beaucoup plus mesuré, et d'autres versions, notamment féminines, ont également existé (Scream, Agony…)

IL EST presque L'ANCÊTRE DE SPAWN

venom4.jpg

La personnalité de Venom a été développée par le vétéran David Michelinie. Et le premier dessinateur à lui avoir donné vraiment forme est la superstar Todd Mc Farlane. Au début des années 1990, ce dernier quitte Marvel pour former son propre studio, Image comics. Là, il crée un personnage à l'étonnant costume symbiotique, Spawn. Le succès sera là aussi au rendez-vous. D'ailleurs, bien avant la vague Marvel dans les salles obscures, Spawn avait été adapté au cinéma, avec une réussite très inégale, en 1997. Et il a fait un bide retentissant. Il se murmure d'ailleurs qu'un remake digne de ce nom est en projet à Hollywood.

Nous sommes Venom, éditions Panini Comics, 25 €

À suivre aussi

Cinéma «Joker» : 3 bonnes raisons d'aller voir le film de Todd Phillips
Télévision La série événement «Raising Dion» le 4 octobre sur Netflix, «Glow» renouvelée pour une ultime saison 4, … les 5 infos TV à retenir.
Le ministre de la Culture Vladimir Mendinski a des idées bien arrêtées sur la lecture de BD
BD Lire des comics serait réservé aux «imbéciles», selon le ministre de la Culture russe

Ailleurs sur le web

Derniers articles