Baromètre : 48 % des français déclarent assister à un spectacle ou concert au moins une fois par an

La salle du Casino de Paris qui accueille actuellement la comédie musicale We will Rock you. [LOIC VENANCE / AFP]

La fréquentation des spectacles et concerts se stabilise en 2018, selon le baromètre des pratiques culturelles des français en matière de spectacles musicaux et de variétés publié jeudi 18 octobre. 

En 2018, 48% des français ont déclaré assister à au moins un spectacle par an, tous genres confondus. C’est 3 % de moins qu’en 2017, année marquée par une forte reprise de la fréquentation, mais sensiblement le même taux qu’en 2016 et  2015.  C’est ce que révèle le sondage réalisé en ligne, pour le Syndicat national du spectacle musical et de variété  Prodiss, par Harris interactive, entre les 28 et 30 août dernier, auprès d’un échantillon de 1075 personnes représentatif des Français de 15 ans et plus, selon la méthode des quotas. 

capture_decran_2018-10-19_a_10.54.06.png

Extrait du baromètre Harris interactive réalisé pour le Syndicat national du spectacle musical et de variété. 

Les concerts ont la cote 

 Parmi ces sorties culturelles, les concerts - hors opéra et musique classique - sont sans surprise les événements les plus plébiscités par les Français. 33 % d’entre eux s’y rendent au moins une fois dans l’année. Viennent ensuite les pièces de théâtre (27 %), les spectacles d’humour (20 %), les concerts classiques et de l’opéra (16 %), le cirque et le cabaret (14 %) et les comédies musicales (9 %). 

Les concerts et les spectacles humoristiques tirent, par ailleurs, leur épingle du jeu. Ce sont les sorties culturelles dont la fréquentation a le plus progressé depuis 2014, affichant respectivement une hausse de 9 et 7 %. 

Les jeunes plus assidus 

Les moins de 35 ans sont également plus nombreux à assister à des spectacles live – concerts (hors opéra et musique classique), one man show, et comédies musicales – que la moyenne des français (40 %). 48 % d'entre eux déclarent se rendre à ce type de rendez-vous contre 35 % des 50 ans et plus. 

Avec eux, de nouvelles pratiques digitales autour du spectacle vivant se développent. Ainsi, 21 % des sondés notent avoir déjà filmé un spectacle avec son smartphone, 12 % avoir posté sur les réseaux ou sites d’hébergement une vidéo faite lors d’un spectacle et 16 % avoir relayé une vidéo qu’il n’avait pas personnellement filmée. 

Le bouche à oreille et les médias traditionnels : première source d’information 

Malgré le poids grandissant des réseaux sociaux et d’Internet dans les habitudes de consommation, le bouche-à-oreille, les médias traditionnels et leurs sites internet restent les premiers vecteurs utilisés par le grand public pour se tenir informer de l’actualité des spectacles et concerts. Ils sont évidemment talonnés par les blogs et réseaux sociaux, puis les newsletters mais aussi les tracts et l’affichage de rue.

capture_decran_2018-10-19_a_10.54.47.png

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles