Avec la trilogie Incarnatis, les livres en réalité augmentée prennent vie

Le livre invite à découvrir des contenus supplémentaires grâce à ses QR Codes. [© Acci Entertainment Editions]

Afin de séduire les Millenials, plus habitués à jongler entre vidéo, musique et réseaux sociaux sur leur mobile, les maisons d'édition entendent les pousser vers une nouvelle forme de lecture. Les livres augmentés font ainsi leur arrivée.

A l'instar de la trilogie InCarnatis, La Vénus d'Emerae qui introduit un usage transmedia autour d'un ouvrage imprimé. Acci Entertainment Editions vient de publier les deux premiers tomes de cette saga, avec Le Retour d'Ethelior et La Prophétie. Deux ouvrages qui s'inscrivent dans le registre mariant science-fiction et fantasy et qui intègrent des QR Code à scanner avec tout smartphone pour accéder à un contenu enrichi. Muni de son casque audio, cette plongée dans une Terre revisitée au XXIVe siècle voit ses mots complétés par des doublages audio, des chansons ou des dessins.

incarnatis_couverture.jpg

Tous ces contenus s'affichent sur l'écran du portable ou par le biais du casque qui délivre alors une ambiance sonore pour accompagner la lecture. L'auteur Marc Frachet a ainsi cassé le «quatrième mur» lié au format livre, en invitant derrière sa plume chansonniers, comédiens professionnels et illustrateurs, afin de donner vie à son univers. L'auteur-compositeur et interprète Francis Lalanne s'est ainsi prêté au jeu pour partager son lyrisme, tandis que les récits audio sont assurés par un casting de voix françaises bien connues Odile Schmitt (doubleuse d'Eva Longoria), Benoît Allemane (Morgan Freeman), Thierry Desroses (Samuel L. Jackson) et Stéphane Pouplard (John Krasinski a.k.a Jack Ryan sur Amazon Prime Video). Des illustrations à 360 ° sont mêmes intégrées au tome 2, précise l'éditeur.

Des livres augmentés pour casser les codes

Au-delà de leur histoire, ces nouveaux types de livres amènent à capter l'attention des lecteurs. Et, pourquoi pas, de séduire certains jeunes peu enclins à tourner les pages d'un ouvrage classique. Car en rendant la lecture plus visuelle et sonore, ce type de livre s'affiche à la croisée des médias, tout en rajeunissant l'image de la littérature en la rendant connectée et donc branchée. Une avancée qui s'inscrit dans le prolongement des livres audio. «Ceux-ci ont connu récemment un véritable boom, avec une croissance évaluée entre 40 et 50 % entre 2016 et 2017», affirmait-on en juillet dernier chez Audiolib, filiale d'Hachette et d'Albin Michel. D'autres sociétés croient également en l'intégration de réseaux sociaux avec les livres numériques. C'est le cas de la société française Glose, qui vient de lever 3 millions d'euros, dont l'application destinée à l'éducation permet d'importer des livres numériques, tout en permettant de partager des annotations directement sur la tablette ou la liseuse, avec d'autres lecteurs.

InCarnatis, La Vénus d'Emerae, Le Retour d'Ethelior (T.1) et La Prophétie (T.2), de Marc Frachet, éd. Acci Entertainment (tome 3 en octobre 2019).

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles