«Lincoln au brado» : le roman de George Saunders sur la mort du fils d'Abraham Lincoln

L'ouvrage sort en librairies le 14 janvier. [©Fayard]

Des retrouvailles funestes. Reconnu comme l’un des maîtres de la nouvelle américaine, George Saunders signe «Lincoln au brado», un premier roman poignant sur l’amour et la perte d’un être cher, couronné en 2017 par le prestigieux Man Booker Prize.

Alors âgé de onze ans, Willy, qui n’est autre que le fils du Président des États-Unis Abraham Lincoln, vient d'être inhumé après avoir succombé à la fièvre typhoïde. En cette nuit du mois de février 1982, Abraham Lincoln descend en secret dans le caveau où repose son fils et ouvre son petit «caisson de souffrances» pour le prendre dans ses bras un toute dernière fois. Mais dans le paisible cimetière de Oak Hill, des âmes errantes se font entendre.

Émues par le chagrin du père, ses prisonnières du Bardo - terme bouddhiste désignant un état de transition entre la vie et la mort - tentent de trouver un stratagème pour ramener Lincoln auprès de son fils avant qu’il ne soit définitivement perdu et leur permettre de trouver la paix. S’ensuit alors une bataille épique d’outre-tombe, tandis qu’au même moment, la Guerre de Sécession fait rage dans le monde des vivants.

Entrecoupé de citations, d'extraits de lettres, journaux et mémoires, inventées ou authentiques, «Lincoln au brado» est un récit choral d’une grande inventivité, tour à tour émouvant, drôle et profond, qui interroge avec originalité les mystères de l’existence.

Lincoln au Bardo, George Saunders, éd. Fayard.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles