Les moments forts des Grammy Awards 2019

Equivalent des Oscars pour la musique, les Grammy Awards 2019 ont rendu leur verdict cette nuit. Outre les remises de prix, la cérémonie a été marquée par des performances incroyables et des moments inattendus.

Michelle Obama crée la surprise

A l’ouverture de la cérémonie, les spectateurs et téléspectateurs ont eu la surprise de voir arriver sur scène Michelle Obama, sur fond de la chanson emblématique de Dr Dre «The Next Episode». Aux côtés de Lady Gaga, Jennifer Lopez et Jada Pinkett Smith, l’ancienne Première dame a livré un message en faveur de la diversité. «La musique m’a toujours aidé à raconter mon histoire. Et je sais que c’est la même chose pour chacun ici. Que nous aimions la country, le rap ou le rock, la musique nous aide à partager notre dignité et nos soucis, nos espoirs et nos joies», a-t-elle ainsi souligné.

La performance de Diana Ross

Après avoir été annoncée par son petit-fils de 9 ans, la légende Diana Ross a interprété deux de ses tubes, «The Best Years of My Life» et «Reach Out and Touch». Une performance qui venait célébrer son 75e anniversaire.

Lady Gaga en larmes en évoquant les maladies mentales

C’est avec trois prix que Lady Gaga est repartie des Grammy Awards. Alors qu’elle venait récupérer l’un de ses trophées pour la chanson «Swallow », issue du film «A Star Is Born», la star a laissé échapper quelques larmes, en évoquant les maladies mentales. «Je tiens à dire que je suis si fière de faire partie d’un film qui traite des problèmes de santé mentale. C’est tellement important. Beaucoup d’artistes sont confrontés à ça et nous devons nous soutenir les uns des autres», a-t-elle ainsi souligné.

Drake coupé en plein discours

En conflit ouvert avec l’Académie des Grammy’s, dont il critique le manque de diversité, Drake est tout de même monté sur scène pour récupérer son prix de la meilleure chanson de rap pour «God’s Plan».

Alors que le rappeur expliquait que les artistes n’ont pas besoin de trophées alors que les fans se déplacent pour eux et dépensent leur argent durement gagné pour les voir en concert, son discours a été brutalement coupé et une page de publicité lancée.

On ignore à ce stade si la coupure était déjà prévue et que les remerciements de Drake étaient trop longs ou si l’Académie souhaitait volontairement couper de tels propos.

Une robe polémique

Le tapis rouge est un moment tout aussi important que la cérémonie. L’occasion de briller ou comme Joy Villa de susciter la polémique. La chanteuse américaine a en effet arboré une tenue pro-Trump en faveur du mur voulu par le président. «Construisez le mur», pouvait-on lire sur la robe, au motif briques. Ses épaules étaient également ornées de fils imitant des «barbelés».

Joy Villa n’en est pas à sa première provocation. En 2017, pour cette même cérémonie, elle avait porté une robe «Make America Great Again» (le slogan de la campagne de Donald Trump, ndlr) et l’année dernière c’est dans une robe anti-avortement qu’elle avait foulé le tapis rouge.

000_1da52v.jpg

© Valerie  Macon / AFP

Vous aimerez aussi

cérémonie Quels hommages seront rendus aux soldats tués en libérant les otages ?
PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP
Droits de l'Homme Emmanuel Macron commémore l'abolition de l'esclavage
Martin BUREAU / AFP / POOL
Commémorations Les moments forts de la cérémonie du 8 mai

Ailleurs sur le web

Derniers articles