D'où vient l'expression «être un tire-au-flanc» ?

Une expression qui tire son origine dans le langage militaire du XIXe siècle. Une expression qui tire son origine dans le langage militaire du XIXe siècle.[© Dupuy-Dargot-Le Lombard2018]

Lorsque quelqu’une personne fait semblant de travailler ou préfère se reposer, on peut dire que c’est un «tire-au-flanc».

Une expression populaire qui trouve son origine dans le langage militaire du XIXe siècle. A l’époque, elle était utilisée pour qualifier les soldats peu vaillants qui, après avoir reçu l’ordre de partir au front, préféraient rester sur les «flancs» du champ de bataille, plutôt qu’en première ligne.

Lors d’une offensive, opter pour les parties extérieures du théâtre d’opération était en effet souvent moins risqué pour eux que d’être au contact avec l’ennemi.

Les militaires qui choisissaient de «se tirer vers les flancs» étaient alors considérés comme des lâches et étaient très mal considérés par leurs pairs. Au fil du temps, l’expression s’est naturellement généralisée à tous ceux qui esquivent volontairement leur tâche ou leur travail.

À suivre aussi

Bon à savoir D'où vient l'expression «se faire limoger» ?
Santé Canicule : combien de litres d'eau faut-il boire pour rester hydraté ?
Bon à savoir Pourquoi nos cheveux s'éclaircissent-ils au soleil ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles