Pourquoi dit-on «en espèces sonnantes et trébuchantes» ?

Une expression dont l'origine remonte au Moyen Age. [© superstock/sipa]

Lorsqu’une personne utilise de l’argent liquide pour régler une note, on peut dire qu’elle paye en espèces «sonnantes et trébuchantes».

Une expression dont l’origine remonte au Moyen Age. A l’époque, les ­espèces désignaient les pièces de monnaie métalliques. Pour s’assurer qu’elles n’étaient pas fausses, il ­fallait d’abord vérifier la qualité de leur alliage. On écoutait donc le bruit qu’elles produisaient en les laissant tomber sur une surface dure. Un son clair et cristallin était gage de qualité.

Ensuite, on évaluait leur poids grâce à un trébuchet, une petite balance ancienne à plateaux qui servait aux orfèvres à peser les métaux précieux. Les pièces neuves et authentiques étaient plus lourdes que les fausses ou les usagées.

Ainsi, régler en  espèces «sonnantes et trébuchan­tes» était alors synonyme d’effectuer un paiement honnête.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles