Pourquoi dit-on «se réduire comme peau de chagrin» ?

Une expression qui provient d'un ancien mot turc et d'un roman d'un illustre auteur français.[© DR]

Lorsqu’une réserve, d’argent par exemple, diminue inexorablement, on dit parfois qu’elle «se réduit comme peau de chagrin».

Contrairement à ce que l’on croit souvent, le terme chagrin dans cette expression ne fait pas référence à la tristesse mais vient du turc «sagri» et désignait au XVIe siècle la croupe d’un âne. Ainsi, sa peau était utilisée pour confectionner le cuir des chaussures, des tambours ou la reliure de livres.

Quant à l’idée de rétrécissement, elle a pour origine le roman de Balzac, La peau de chagrin (1831). Le protagoniste, Raphaël de Valentin, obtient un talisman magique fabriqué en peau de chagrin, qui a le pouvoir d’exaucer les vœux de son propriétaire. Mais à chaque fois qu’un souhait se réalise, la taille de la peau rétrécie en même temps que la vie du héros se raccourcit.

Par la suite, le succès de cette œuvre a vite fait entrer l’expression dans le langage populaire.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles