D'où vient l'expression «ça fait des lustres» ?

Une expression qui tire son origine d'une pratique de l'Antiquité.[© E.Remsberg/vwpics/sipa]

Lorsqu’on n’a pas revu quel­qu’un depuis très longtemps, on dit parfois que «ça fait des lustres».

Mais dans cette expression, contrairement à ce que l’on pourrait penser, le mot «lustre» n’a aucun rapport avec le luminaire imposant installé au plafond des châteaux et des belles demeures. L’origine de ce terme remonte en effet à la Rome antique.

A cette époque, le lustre était fréquemment utilisé comme  unité de temps, à l’instar des heures, des années ou des siècles. Un «lustrum» équivalait à un cycle de cinq années. 

Au terme de cette période, une grande cérémonie de «purification» des citoyens était organisée, au cours de laquelle on les aspergeait d’«eau lustrale», avant de procéder au recensement de toute la population et à l’élection des censeurs.

Avec le temps, le sens exact du mot lustre s’est peu à peu perdu pour, de manière générale, désigner une longue période.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles