Les 5 raisons de ne pas regarder Game Of Thrones

Personne n'est obligé de vouloir un «marcheur blanc» dans son salon Personne n'est obligé de vouloir un «marcheur blanc» dans son salon[© Youtube]

A part peut-être quelques tribus reculées d’Amazonie, le monde entier semble attendre l'ultime saison de «Game of Thrones» comme le Messie. Et pourtant, il est possible de passer à côté. On vous donne cinq bonnes raisons (parmi tant d’autres) de ne pas succomber au phénomène.

Avoir un coup d’avance sur les autres

Et si c’était ça la vraie hype ? Savoir rester hermétique au tsunami Game Of Thrones, ne pas céder à un résigné (et très risqué) « bon je regarde un épisode et on verra bien ». A la place de ce genre d'attitude suiviste, vous pouvez aussi vous intéresser à tout un tas de choses : vous plonger dans une nouvelle série dont personne ne parle encore, rire pour la énième fois devant un bon épisode de «Friends» (regarder de nouveaux programmes n'empêche pas de continuer à aimer les bonnes choses), aller au ciné voir un film pakistanais, entreprendre un trek au Nepal et même peut-être draguer un(e) sexagénaire (moins de risque à devoir parler de la série phénomène).

Ne pas regarder «Game of Thrones», c’est un peu comme passer volontairement à côté du dernier clip de PNL. C’est une position pleine de courage qui amène à un peu de solitude certes, mais permet de sortir grandi (sans compter que l'on gagne, dans le cas de PNL, en audition). Dernière chose et pas des moindres : cela fait l'effet d'un soin au SPA ou d'un bon citron pressé au petit déjeuner : ça repulpe durablement et avec un peu de chance, empêche le vieillissement cutané que la vision des marcheurs blancs peut provoquer à nombre de téléspectateurs inconscients.

Se recentrer sur soi-même pendant les soirées

Vous n’y échappe(re)z certainement pas. Au bout d’un certain nombre de lieux communs débattus en début de soirée, le vin aidant, il y a bien l’un de vos copains qui va lancer ce satané sujet en lançant un innocent : « et la mort de Jon Snow, on en parle ? ». Pas de panique. Ne vous jetez pas sur votre manteau et profitez-en pour vous lancer dans une petite séance de sophrologie. Vous recentrer sur vous même et oublier les bruits parasites ne peut que constituer un bienfait pour le corps et l’esprit. Ainsi, après ces minutes de solitude voulue (encore une fois), vous pourrez à nouveau rire avec vos amis qui passeront fatalement à un autre sujet. En cause : Fabien ou Victor a spoilé et les gens n’attendent que vous et votre conversation pour ne pas l’égorger.

En finir avec les bestioles qui n’existent pas

On avait déjà Star Wars et Jabba the Hutt, Le Seigneur des anneaux et son Golum repoussant, voilà que désormais, il faut se coltiner des dragons soi-disant « majestueux » mais au final plein d'écailles et aux haleines certainement douteuses. Et notre belle planète bleue ? Ce serait un acte bien plus écolo que de s'occuper des tigres, rhinocéros et autres espèces en voie de disparition. Parce que sauver un dragon dans notre monde réel est un acte assez vite limité par la réalité.

S’éviter de visionner des scènes de viols et d’inceste

Faudra-t-il le répéter ? Aimer charnellement son frère ou sa sœur est formellement réprouvé par la morale. Est-ce qu’on a envie de trouver cela normal, même dans le cadre d’une histoire qui se passe dans un monde éloigné du notre ? Non. Et que cela mette tout le monde d’accord.

Rester libre (et fier de l’être)

Ne pas regarder «Game of Thrones» est aussi un cri en faveur de la liberté et permet presque de se ranger du côté de Gandhi ou de Martin Luther King. Plus humblement, s’éviter le visionnage de cette série, à priori hautement addictive, permet de ne pas finir tel un toxicomane en manque de sa dose quotidienne.

Ne pas regarder GOT implique de penser à l'hiver prochain sans se soucier des marcheurs blancs, déguster un repas en famille sans imaginer sa cousine dans le rôle Daenerys Targaryen, écrire un article sans vérifier l’orthographe de ce même nom, et même peut-être partir en voyage en Irlande sans avoir à visiter les lieux de tournage. Bref, ne pas regarder Game of Thrones reste peut-être la plus grande des marques de libre arbitre. Attention, il n’y a plus qu’un pas avant de lutter activement contre les GAFA, NATU et réseaux sociaux en tous genres.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles