Game of Thrones : Que signifie la chanson «Jenny’s song» pour la suite de l’histoire ? (SPOILERS)

Tyrion et Jaime Lannister dans le deuxième épisode de la saison 8 de Game of Thrones.[HelenSloan/HBO]

A la fin de l’épisode 2 de la saison 8 de Game of Thrones, Podrick Payne chante une balade appelée «Jenny’s song» qui pourrait avoir une signification particulière pour la suite de l’histoire.

Il est également important de souligner le moment bien particulier choisi par les showrunners de Game of Thrones – David Bienoff et Dan B. Weiss – qui ont inséré cette chanson juste avant que Jon Snow ne révèle la vérité sur ses origines à Danerys Targaryen, sa bien-aimée, et accessoirement sa tante. Si vous pensez que cela n’est qu’un pur hasard, alors vous n’avez pas prêté attention au reste de la série. La chanson, intitulée «Jenny of Oldstones» a d'ailleurs été reprise pour le générique de fin par Florence Welch du groupe Florence + The Machine.

(Maudite poussière dans l'œil). Mais qui est cette Jenny, et de quoi parle cette foutue chanson, et en quoi cela pourrait être important dans le dénouement de toute cette histoire de trône de fer ?

Jenny de Vieilles-Pierres (c’est moins sexy en français, mais bon) est une femme dont l’histoire d’amour avec le Prince Duncan Targaryen, quelque soixante années avant les événements contés dans la série, a durablement marqué l'histoire de Westeros. D’origine modeste, vivant dans le Conflans, elle affirmait être une descendante des rois des Premiers Hommes, ce qui lui valait une mauvaise réputation auprès de la population locale, certains la percevant comme une sorcière.

Quand le Prince Duncan – fils du roi Aegon V Targaryen – fait sa rencontre, il en tombe éperdument amoureux, et décide de renoncer à son statut d’héritier du trône. Pis, il annule son mariage prévu avec la fille de Lyonel Baratheon, ce qui ne manque pas de créer un véritable scandale (quelqu’un se souvient des Noces Pourpres ?).

Lyonel Baratheon, qui avait soutenu Aegon V Targaryen – surnommé « l’invraisemblable » – lors de son accession au trône, s’est senti durement insulté, et a entamé une rébellion. Celle-ci fut toutefois rapidement interrompue par ser Duncan le Grand, lord Commandant de la Garde Royale, qui tua Lyonel Baratheon dans un duel. Le Prince Duncan (pas le même Duncan donc) put dès lors se marier avec Jenny, et fut baptisé le Prince des Libellules.

La jeune femme arriva accompagnée d’une vieille naine albinos qu’elle présentait comme étant une Enfant de la Forêt, capable de voir l’avenir. Celle-ci prophétisa au deuxième fils d’Aegon V Targaryen, le prince Jaehaerys Targaryen – le père d’Aerys Targaryen, dit le «Roi Fou», soit le père de Rhaegar et Daenerys (vous suivez toujours ?) – que le «Prince qui a été promis» serait issu de sa lignée. Une prophétie à laquelle Rhaegar, le père de Jon Snow, croyait fermement, pensant qu’il pouvait être celui-ci, ou qu’un de ses enfants serait ce fameux «Prince qui a été promis» en charge de sauver le monde des ténèbres. Ce qui renforce l'idée que Jon Snow, aka Aegon VI Targaryen, serait effectivement ce sauveur.

Dans les livres, la chanson «Jenny’s song» est ce qu’exige la vieille naine en échange d’une de ses visions à Arya Stark et à des membres de la Fraternité sans Bannières venus lui rendre visite. Et celle-ci pleure en souvenir de la tragédie à laquelle elle a assisté, la «tragédie de Lestival», des années auparavant, et dont elle est une des rares survivantes connues. Celle-ci a eu lieu dans le lieu de villégiature de la famille Targaryen (à Lestival donc), au même moment de la naissance de Rhaegar Targaryen, où le roi Aegon V avait - possiblement en réaction à la prophétie de la naine albinos et à l'occasion de cette naissance - convié des proches dans sa demeure pour tenter de faire éclore des œufs de dragons en utilisant du feu grégeois.

Il espérait ainsi, grâce à ces cracheurs de feu qui n'avaient plus survoler Westeros depuis plus d'un siècle, asseoir l'autorité de la Maison Targaryen (qui était alors très affaiblie) sur le Royaume des Sept Couronnes. Mais rien ne se passa comme prévu, et une violente explosion tua le souverain, ser Duncan le Grand, le Prince Duncan, et sa bien-aimée Jenny.

In fine, cette chanson évoque l’obsession du pouvoir et ses conséquences, les rois morts depuis longtemps, et la fuite des souvenirs. Mais aussi le fait que, dans la vie, rien ne dure éternellement.

PS : et souvenez-vous des mots de Varys, dans l’épisode 1 : voir le point numéro 3.

Vous aimerez aussi

Séries Une pétition pour refaire la saison 8 de Game Of Thrones
Missandei a été capturée à la suite de la destruction de la flotte de la Khaleesi, puis abattue froidement par la garde de Cersei.
Séries Game of Thrones : la liste des morts de la saison 8 (SPOILERS)
«Sidérée», Emilia Clarke a reconnu n'avoir «absolument pas vu venir» cette fin pour son personnage Daenerys.
Séries Game of Thrones, saison 8 : Emilia Clarke (Daenerys) livre ses impressions sur la fin de la série (SPOILERS)

Ailleurs sur le web

Derniers articles