Pourquoi dit-on «ne pas être dans son assiette» ?

Une expression dont l'origine provient de l'équitation.[© superstock/sipa]

Moral en baisse, fatigue, maladie… On dit parfois d’une personne en petite forme qu’elle «n’est pas dans son assiette».

Mais contrairement à ce qu’on pourrait croire, cette expression, apparue dans le courant du XVIe siècle, ne vient pas du monde gastronomique. Elle tire son origine de l’équitation.

Le mot «assiette» étant issu du verbe «asseoir», on disait ainsi d’un cavalier mal installé sur sa selle qu’il n’était «pas dans son assiette». Dans le langage courant, cette position désagréable a ensuite été employée pour indiquer une manière d’être, puis un état d’esprit.

Son sens actuel a notamment été popularisé par Michel de Montaigne (1533-1592) dans ses Essais, pour qui ne pas «être dans sa naïve assiette» signifiait ne pas se trouver dans un état idéal.

Par la suite, «l’assiette», en tant que position bien équilibrée dans l’air, a été reprise dans le domaine de l’aviation.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles