Eurovision : tout savoir sur Eliot Vassamillet, le candidat de la Belgique

Agé de 18 ans, Eliot avait participé en 2018 à la septième édition de «The Voice Belgique». Agé de 18 ans, Eliot avait participé en 2018 à la septième édition de «The Voice Belgique». [Capture Youtube]

Eliot Vassamillet défendra les couleurs de la Belgique avec sa chanson «Wake Up», lors de la première demi-finale de l’Eurovision le mardi 14 mai.

Agé de 18 ans, Eliot avait participé en 2018 à la septième édition de «The Voice Belgique». Il avait choisi de rejoindre l’équipe de Slimane. La chanteuse Vitaa s’était également retournée lors de son audition à l’aveugle.

Le jeune homme avait remporté les Duels, avant de se faire éliminer lors de son troisième passage et son premier direct. «Si je pouvais percer dans la musique, ce serait super. En faire mon métier, ce serait encore mieux», avait-il déclaré après son éviction de The Voice.  

Multi-instrumentiste, Eliot Vassamillet, âgé de seulement 18 ans, a plongé dans la musique dès l’âge de 7 ans. Il a ensuite appris le chant puis le piano qu'il pratique grâce à «des tutos sur Internet».

Un hymne écolo

Bien qu’il termine actuellement sa dernière année de secondaire au Collège Saint-Stanislas de Mons, le jeune homme enchaine également les concerts à travers la Belgique. «Wake Up», le titre qu’il défendra à l'Eurovision, est un morceau électro-pop qui résonne comme un appel à la jeunesse à lutter pour l’avenir de la planète.  

Cette chanson a été composés par Pierre Dumoulin, chanteur du groupe Roscoe. Ce dernier avait déjà collaboré à la chanson «City Lights», portée par Blanche en 2017, à l'Eurovision. Eliot Vassamillet a expliqué que Pierre Demoulin était le compositeur du titre, mais qu'ils avaient écrit ensemble les paroles de la chanson. «Dès que j’ai vu la prestation d’Eliot à son ‘Blind’ (audition à l’aveugle, NDLR), j’ai senti qu’il avait ‘ce truc en plus’ que je recherche chez un artiste, cette sensibilité et cette fêlure qui sont nécessaires pour transmettre l’émotion», a expliqué Pierre Dumoulin.

Trente-cinq nations doivent s’affronter lors des demi-finales, mardi et jeudi, pour tenter de rejoindre les six qualifiés d’office (Israël, France, Allemagne, Italie, Espagne et Royaume-Uni).

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles