Que sont devenus les vainqueurs de l'Eurovision ?

26 candidats sont encore en lice et s'affronteront pour remporter le célèbre trophée [PETER STEFFEN / DPA / AFP]

C'est le grand soir. A l'occasion de la finale de la 64e édition de l'Eurovision, les candidats encore en lice s'apprêtent à défendre les couleurs de leurs pays pour tenter de remporter le prestigieux trophée. Mais que sont devenus les derniers gagnants du célèbre concours ?

Netta

L'année dernière, l'ouragan Netta remportait le concours avec le titre «Toy», inspiré du mouvement #MeToo, alors au coeur de l'actualité dans le monde entier. Résolument féministe, l'Israélienne s'est démarquée grâce à sa voix puissante mais également à son style décalé, inspiré de la culture japonaise. Depuis, la chanteuse a sorti  un nouveau single intitulé «Bassa Sababa», qui comptabilise plus de 18 millions de vues. Le clip tourné à Kiev, en Ukraine, serait le plus cher jamais réalisé par une production israélienne. 

Salvador Sobral 

En 2017, Salvador Sobral entrait dans l'histoire de l'Eurovision avec la chanson «Amar pelos dois», qui lui a valu de remporter le concours avec 758 points, le plus haut score jamais attribué à un candidat. Quelques mois après sa victoire, le Portugais, qui souffre d'insuffisance cardiaque, annonce faire une pause dans sa carrière pour se concentrer sur sa santé.

Après une greffe du coeur et une longue période de convalescence, le chanteur a récemment fait son grand retour sur scène en donnant plusieurs concerts à guichets fermés. Le 29 mars dernier, il sortait son deuxième album intitulé «Paris, Lisboa», dans lequel il chante en portugais mais également en français, en anglais et en espagnol.

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 

Salvador Sobral on tour in Germany and Switzerland!!  #parislisboa #warnermusic

Une publication partagée par Salvador Sobral (@salvadorsobral.music) le

Jamala 

C'est avec «1944», un hymne très politique qui évoquait la souffrance des Tatars de Crimée déportés par Staline qui les accusait d'avoir collaboré avec les nazis, que Jamala s'était imposée, raflant le prix avec 534 points sous les couleurs de l'Ukraine. Coach de la version ukrainienne de «The Voice» pendant deux saisons, la chanteuse de 35 ans dévoilait récemment un single intitulé «Solo». Son sixième album studio devrait voir le jour en 2020. 

Mans Zelmerlöw 

Animateur télé, chanteur, commentateur... Depuis sa victoire en 2015 avec la chanson «Heroes», le Suédois n'a pas chômé. Son titre «Happyland», issu de son septième album «Chameleon» a été choisi par Kinder pour illustrer sa campagne de publicité dans le cadre du 50e anniversaire de la marque de confiseries. 

En 2018, il annonçait sur les réseaux sociaux la naissance de son fils dont la mère est l'actrice britannique Ciara Janson. 

Conchita Wurst 

C'est certainement la candidate la plus marquante de ces dernières années. En 2014, Conchita Wurst, de son vrai nom Tom Neuwirth, faisait vibrer ses impresssionnantes cordes vocales sur le tube «Rise like a Phoenix». Celui qui a longtemps dissimulé son identité sexuelle par peur des représailles cultive aujourd'hui sa différence, notamment à travers son physique hors du commun et très facilement identifiable.

Bilal Hassani, qui représente la France cette année, avait interprété le titre du drag queen lors de son audition à l'aveugle dans l'émission «The Voice Kids» en 2016. 

Depuis sa victoire, Conchita Wurst jouit d'une popularité telle qu'elle a notamment été invitée à chanter au Parlement européeen pour la tolérance et la diversité sexuelles. Alors que son album «From Vienna with Love» sortait en 2018, le chanteur de 30 ans fera son grand retour lors de cette 64e édition en Isräel. 

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 

Eurovision tonight! pic by @yosivaknin.photographer @vivo.productions @jude1128 hat @ruslanbaginskiy_hats harness @perlensau

Une publication partagée par Conchita WURST (@conchitawurst) le

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles