Pourquoi les diamants sont-ils pesés en «carat» ?

L’adoption du «carat métrique» (0,20 g) date du XXe siècle. L’adoption du «carat métrique» (0,20 g) date du XXe siècle.[© SUPERSTOCK/SIPA]

Pour déterminer la valeur de leurs pierres, les diamantaires ont l’habitude d’exprimer leurs masses en «carat».

Ce nom provient de l’hébreu «kharouv», qui désigne le caroubier, un petit arbre du bassin méditerranéen. Dans l’Antiquité, ses graines servaient en effet d’étalon de mesure, en particulier dans le commerce de l’or, car leur masse est très régulière (environ 0,24 g). Logiquement, elles ont aussi été utilisées comme référence pour établir le poids des diamants sur une balance.

Le système a perduré jusqu’au début du XXe siècle, et l’adoption du «carat métrique», (0,20 g). Concrètement, même si la couleur et la pureté peuvent aussi entrer en compte, plus un diamant est gros, plus il est précieux. Le plus imposant jamais découvert est le mythique Cullinan, mis au jour en 1905 en Afrique du Sud : sa masse atteint 3 106 carats, soit plus de 621 grammes.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles