Pourquoi parle-t-on d’un «huis clos» ?

Une expression liée au vocabulaire de l'aménagement. [© Les films ariane/tf1 films production]

Lorsqu’une action se déroule dans un lieu fermé entre des personnes isolées du monde extérieur, on parle parfois d’un «huis clos». Une expression apparue dans le courant du XVIe siècle.

Le terme huis (formé à partir du latin «ustium», qui signifiait ouverture) était alors utilisé pour désigner une porte de maison. A l’époque, lorsqu’une réunion avait lieu en petit comité et que les portes de la salle étaient fermées pour empêcher l’accès du public, on disait ainsi qu’elle se tenait à «huis clos». 

Si le mot huis a disparu du vocabulaire courant vers le XVIIe siècle, l’expression est restée et s’est également étendue aux domaines judiciaires (les procès) et sportifs (les matchs). 

A noter que le terme huissier a la même origine, car il désignait auparavant la personne chargée d’ouvrir et de fermer la porte du cabinet du roi.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles